commercants tchibangaLes commerçants de Tchibanga, capitale provinciale de la Nyanga (sud) ont sévèrement critiqué les mauvaises pratiques opérées par la mairie sur les différentes taxes qui leurs sont infligées.
Les commerçants de Tchibanga dénoncent également les contrôles abusifs dont sont victimes certains opérateurs économiques de la commune, qui et pourtant, s’acquittent régulièrement de leurs redevances.
Parmi les taxes infligées par la mairie, figurent, les tarifs de publicité, qui s’élèvent à 90.000FCFA, la patente qui oscille de 30.000 à 200.000FCFA.
Un des responsables municipaux, serges Mahoumbou, chargé des questions de recouvrement, a promis user de tous ses droits légaux, pour rappeler à l’ordre, tous les opérateurs économiques et commerçants réfractaires.
Le représentant municipal a, à cette même occasion, présenté à la presse, les extraits des copies contenant les prix de différents boxes construits par la mairie et occupés par les commerçants et opérateurs économiques.
Les prix des boxes, qui s’élèvent à 25.000FCFA par mois et 150.000FCFA sont jugés excessifs par les commerçants qui demandent à la mairie une réduction ainsi que la fin des contrôles intempestifs des agents municipaux « véreux ».
Tout en reconnaissant les dérives commises par quelques agents municipaux, Serges Mahoumbou estime, toutefois que les commerçants exagéraient aussi dans leurs plaintes.
Il a invité ces derniers à se rapprocher de ses services pour dénoncer tout agent malveillant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here