FOTO-FREDYAs du cyclisme gabonais depuis bientôt une décennie, Fréderic Obiang promet de revenir sur la route lors de l’édition 2014 de la Tropicale Amissa Bongo, tour cycliste international organisé en Gabon tous les mois de janvier. Pour son retour après sa chute d’Oyem, il s’est hissé à la 2e place du podium lors de la 2e édition de la Coupe de l’indépendance.

Gabonreview : Vous avez quitté prématurément la 8e édition de la Tropicale Amissa Bongo à la suite d’une chute aussi spectaculaire que douloureuse à Oyem. Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Fréderic Obiang : Je me sens bien parce que je me suis fais soigner après l’incident d’Oyem qui m’avait privé de la grande course de notre pays. Je me suis senti meurtri dans l’âme au regard des attentes du peuple gabonais qui comptait beaucoup sur moi. Mais hélas, ce sont des aléas qui peuvent arriver dans toute compétition. Je me sens en forme, pour preuve je viens de participer à la 2e édition de la coupe de l’indépendance afin de me mettre en jambes. Je suis avec mon club de Franceville où je m’entraine constamment.

Serez-vous de la partie lors la 9e édition de la Tropicale Amissa Bongo, programmée pour janvier prochain ?

Je serai toujours à la Tropicale Amissa Bongo dans la mesure de mes possibilités. Toutefois, ne perdons pas de vue que la participation des coureurs gabonais à cette grande course est précédée d’une épreuve de qualification. Je ne vous apprends pas que la Fédération gabonaise de cyclisme organise le grand tour des trois provinces qui qualifie les athlètes à la tropicale Amissa Bongo. Je pense que je serai de la partie et je me prépare pour ne pas rater ce rendez-vous très important pour moi et pour mon pays. Malheureusement, le problème de vélos se pose toujours dans nos clubs. Nous comptons sur les efforts de la Fegacy qui n’a ménagé aucun effort afin que nous soyons en forme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here