angie-asseleAngèle Assélé vient de déjouer les pronostics de tous ceux qui pariaient qu’elle ne sortira plus d’albums : elle a réuni le tout Libreville musical, le 30 août dernier au night-club Le Casting, pour présenter sa nouvelle collection de chansons. «Essentiel» !

14 ans après «Feeling Love», Angèle Assélé a surpris plus d’un avec un nouvel album, présenté le vendredi 30 août dernier. Tout simplement intitulé «Essentiel», l’œuvre a bénéficié d’une pléiade de guest-stars : Laurianne Ekondo, Bénédicte Andeme, Sonia Gningone, Blandine Gnambault, Yvonne Wora (alias Poussy), Baby Douma, Abdoulaya Diabaté, Sacré Zaza, Moustick Ambassa, Kantous, Espoir Pepa, Maud Yannick Ntsouori Simangoye, Joël Mabialas et bien sûr la Congolaise Barbara Kanam avec laquelle elle a commis un duo sur la chanson déjà connue «Les Parasites», également disponible sur ce nouvel album.

«Essentiel» est composé de 10 titres, portés par la voix au pouvoir émotionnel garanti de celle que les fans nomment affectueusement Angie. A ceux qui croyaient qu’elle avait pris congé de la musique, Angèle Assélé explique : «En réalité, je n’ai jamais été absente. Ma présence était bien perceptible sur de nombreuses scènes, mais sauf que les productions musicales comme celle-ci tardaient à arriver parce que j’estimais qu’il me fallait prendre un peu du temps pour repenser ma carrière. A l’exemple d’un athlète qui prend du recul pour mieux sauter, il était important pour moi de faire un arrêt pour, ensuite, passer à l’essentiel.»

Parmi les nombreux titres à découvrir dans cette nouvelle collection de chansons, on notera «Mi Tonda Wè», écrit par l’inénarrable Landry Ifouta. L’album est nourri de rumbas magistralement arrangés par Georges Kamgoua, le patron des studios Kage Pro, également producteur de l’œuvre. Le résultat est pour le moins saisissant : on passe des pincements de cœur, avec certains textes, à l’allégresse et on se surprend avec des mouvements de bassin. De l’Angèle Assélé pur sucre.

En effet, avec une étoffe bien contemporaine, «Essentiel» n’en comporte pas moins les ingrédients qui ont fait la personnalité musicale d’Angèle Assélé, marquée par des albums inoubliables tels que «Espérancia», sorti en 1984, «Angèle Assélé & les Diablotins» (1985), «Amour sans frontières» (1985) «Papi» (1986), «Angèle Assélé vous présente Paola» (1988) et «Feeling love» (1998). La saga est loin d’être terminée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here