spot_imgspot_img

La SEEG rassure quant à d’éventuelles perturbations sur le réseau électrique

SEEG-Veolia-fe031d5aLes responsables de la direction générale de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) se veulent rassurants quant à d’éventuelles perturbations qui surviendraient sur le réseau électrique à Libreville et ses environs, suite à l’arrivée tardive des pluies selon une note de presse de la direction de la communication de cette entreprise.

L’arrivée tardive des pluies dans la vallée de la Mbei se traduit aujourd’hui par la faiblesse des apports en eau des barrages de kinguélé-Tchimbélé, dont la source de production électrique représente près de 50 %.

Selon une note de presse de la direction de la communication de cette entreprise, cette baisse importante du niveau de l’eau, qui atteint à présent la cote de 515 m du barrage, pourrait conduire la SEEG à initier, dans les prochains jours, des actions de sauvegarde et de sécurisation de ses équipements de production.

En attendant le retour des pluies sur le bassin versant de Kinguélé-Tchimbélé, la ville de Libreville et ses environs pourraient enregistrer quelques perturbations sur le réseau électrique dans les jours à venir. Toutefois, la SEEG et ses partenaires restent mobilises pour limiter au minimum la gêne qui pourrait résulter pour les usagers, rapporte le communiqué.

La société d’énergie et d’eau du Gabon s’attachera à informer progressivement sa clientèle ainsi que les usagers de l’électricité de l’évolution de la situation et des dispositions à prendre éventuellement.

La SEEG, privatisée détenue à 51 % par le groupe français Veolia Water, détient le monopole de la distribution d’eau et d’électricité au Gabon.

Depuis sa privatisation, en 1997, la société parvient tant bien que mal à alimenter le pays en eau et en électricité. Pour l’eau, deux problèmes importants se posent : limiter les fuites dans le réseau et s’assurer de la potabilisation de l’eau.

Pour l’électricité, la SEEG doit faire face au fréquent piratage de ses lignes, mais aussi aux raccordements anarchiques disséminés un peu partout à travers la ville et qui entravent considérablement son action sur le terrain.

Le contrat de concession, d’une durée de 20 ans, porte sur la production, le transport et la distribution d’eau potable et d’électricité dans le pays, notamment dans ces 3 principales villes : Libreville, Port-Gentil et Franceville. La population desservie s’élève à plus d’un million d’habitants, dont plus de la moitié à Libreville.

Le contrat prévoit également la prise en charge par la SEEG de la réalisation des investissements nécessaires au développement des secteurs de l’eau et de l’électricité, via l’amélioration de la qualité des services, l’augmentation des taux de desserte, l’abaissement des tarifs.

Depuis la signature de la concession en 1997, l’engagement du groupe a permis d’augmenter de 50% les raccordements aux services d’eau et d’électricité.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES