spot_imgspot_img

FICE : sept courts-métrages pour la première soirée

affiche officielle2013Le Festival International des Courts d’Ecole (FICE) a bel et bien démarré vendredi soir à l’Institut Français (Ex CCF) avec, pour cette première soirée, sept courts-métrages d’écoles de cinéma de plusieurs pays.

La 2ième édition du FICE était à sa première soirée hier. « Je suis heureuse que cette nouvelle édition ait lieu après une année de silence », a déclaré Samantha Biffot, directrice du festival, qui a par ailleurs tenu à remercier l’Institut Gabonais de l’Image et du Son (IGIS) son partenaire.

L’ouverture du festival a eu lieu également en présence des élèves qui ont participé aux ateliers de formation dirigés par Samantha Biffot et Pierre Ceccaldi la semaine dernière. Il s’agit de quinze jeunes garçons et filles amoureux du cinéma et dont l’ambition est de devenir des professionnels du 7ième art. « Merci à Princesse M Productions qui nous a donné cette chance de flirter avec le vrai cinéma », a lancé le représentant des cinéastes en herbe. « Nous sommes volontaires, nous voulons faire du cinéma notre métier », a-t-il ajouté à l’endroit des autorités gabonaises en charge de la culture, de la formation et aussi de l’industrie cinématographique ».

Sept courts-métrages d’écoles de cinéma ont été diffusés et notés par le public en vue de d’attribuer le Prix du Public, seule récompense en lice.

Le Gabon a présenté « Retour aux sources » dont l’écriture du scénario et la réalisation sont le fait des quinze jeunes formés lors des ateliers la semaine dernière. Un court-métrage qui raconte les minutes stressantes d’avant concert d’un guitariste talentueux mais obligé d’user de la drogue pour ne pas perdre ses moyens. C’est dans ce moment d’extase après avoir consommé une dose de poudre qu’il voit apparaître son père qui lui remet une cithare comme pour lui rappeler de se souvenir toujours de là où il vient.

Pour Samantha Biffot qui a coordonné la réalisation de ce court-métrage, « ce film répond aux standards internationaux donc il est tout à fait compétitif ». La satisfaction est légitime pour cette jeune femme qui montre à travers cet événement son dévouement aux autres et son attachement aux exigences professionnelles du milieu cinématographique.

En face, il y avait six autres courts-métrages: Push and pull (Australie), La théorie du dr. Jack (Canada), Nightwatch (France), Welkom (Belgique), Olongo (RDC) et Cock fight (Israël).

Source: Gabonciné

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES