spot_imgspot_img

Une trentaine de soldats formés aux techniques de lutte contre le VIH/Sida

artoff4299Quelques trente soldats dont quinze femmes, tous corps de l’armée confondus, ont été formés le week-end écoulé aux techniques de sensibilisation et de lutte contre la pandémie du VIH/Sida au camp Jean-Marie Djoué Dabany de Franceville, en présence du colonel Rapotchombo.

A cette formation, il ya eu la présence des épouses des soldats, regroupées dans l’association des épouses des forces de Défense (Asepefod). Ces dernières ont bénéficié d’un renforcement de capacités pour asseoir les connaissances qu’elles avaient reçues quelques mois auparavant.

Les deux formations concomitantes ont été assurées par la coordination du programme militaire de lutte contre le Sida (PMLS) de Libreville appuyée par l’Asepefod et le département de la défense à l’ambassade des Etats-Unis au Gabon.

Cinq principaux modules ont constitué l’ossature des exposés présentés durant les trois jours qu’ont duré les travaux, à savoir l’épidémiologie et les généralités sur le VIH/Sida et l’approche ’’pair-éducation’’ présentés par le médecin-commandant Ondounda de l’hôpital des instructions des Armées (HIAOBO) ; la prévention de la transmission mère-enfantet le planning familial par le commandant Françoise Nzuré de la SMI de Baraka et la prise charge psychosociale des personnes vivant avec le VIH/Sida par le lieutenant Nzamba-Maganga de l’HIAOBO et l’adjudant-chef major Josette Nzang du programme militaire de lutte contre le Sida (PMLS).

« A la fin de la formation le niveau des pair-éducateursa largementcontrasté avec celui du début, au vu des évaluations qui ont été faites. Ce qui signifie que la formation a été satisfaisante pour l’ensemble des participant », a déclaré le lieuteant Nzamba Maganga

D’autre part, le capitaine de gendarmerie retraitée, Lydie Ndong Mendome, présidente de l’association des épouses des forces de Défense a félicité les épouses des soldats de la 4e région militaire pour leur participation massive tout en leur demandant de ne pas baisser les bras afin que, par leur action, le taux de prévalence du VIH/Sida recule.

« Soutenez vos époux et amenez-les à s’intéresser au message de lutte contre le VIH/Sida. Il ne faudrait en faire une affaire des autres. Tous ensembles nous pouvons faire avancer les choses. Il n’est pas question de marginaliser les autres mais battez-vous pour les attirez vers vous, car le Sida nous affecte tous. Quand toutes les femmes se lèveront, le monde tremblera », a-t-elle conseillé.

En marge de la formation, un important lot de matériels composé des moustiquaires imprégnées, des préservatifs, des produits d’entretien et de nettoyage, de matériels de sensibilisation à savoir tee-shirts, casquettes, polos, casquettes, etc., a été remis au Centre info-sida et aux personnels par le programme militaire de lutte contre Sida avec le soutien du département de l’armée américaine à l’ambassade des Etats-Unis au Gabon que représentait Abigaïl Oriaku.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES