spot_imgspot_img

5000 logements : en fuite le patron de SOBAMO TP ?

lambarene1Attendue par de nombreux Gabonais depuis son annonce en 2009 par le candidat Ali Bongo, la livraison des 5000 logements à travers le pays risque de trainer encore un peu, si ce n’est encore quelques années, au regard du comportement négatif de certains patrons d’entreprises adjudicataires : le cas du responsable de SOBAMO TP que l’on dit en fuite depuis plusieurs mois, contribuant au ralentissement des travaux.

Où est passé M. Mbaye, patron de l’entreprise de construction immobilière SOBAMO TP ? Nul ne semble le savoir. Ni ses employés qui, sans nul doute ont peur de le dénoncer par crainte de se retrouver au chômage, ni même les autorités gabonaises qui lui confié plusieurs milliards de francs CFA pour la réalisation des travaux inhérents à la mise en pratique de l’une des nombreuses promesses du candidat Ali Bongo en 2009 : la construction de 5000 logements. En effet, depuis quelques temps, ainsi que le rapporte le journal La Loupe du mardi 8 octobre 2013, «depuis plusieurs mois, plus personne ne répond au téléphone, au niveau du siège de la SOBAMO TP.» Pourtant, le siège la société, situé à Agondjé, n’a pas été déserté. Loin s’en faut, des employés y travaillent encore. Et l’absence du principal manager, M. Mbaye, ne semble pas beaucoup les déranger.

Pis, les autorités gabonaises du ministère de la Promotion des investissements et de l’habitat et ceux de la BGFIBank qui ont attribué au mystérieux Mbaye, par l’entremise de sa société, un marché de 8 milliards de francs CFA, n’auraient aucune trace de l’homme qui se serait volatilisé comme par enchantement. Ce qui donne davantage lieu à des interrogations de la part des observateurs médusés par la curieuse affaire et parlant de laxisme des pouvoirs publics. L’on rapporte que le prénommé ne serait pas à son premier coup : «il y a quelques années, pour la construction du camp de police, il (Mbaye) s’était illustré de la même façon», indique les confrères. S’agirait-il d’une sorte d’envoutement dont seul l’accusé serait le maître ? Ou s’agit-il simplement d’un aveu d’impuissance de la part du patron de SOBAMO TP, au regard de la masse de travail qu’il avait à accomplir ? Nul ne sait véritablement.

Qu’à cela ne tienne, la société de M. Mbaye dont on rapporte qu’il se trouverait «du côté de son Sénégal natal», aurait été bénéficiaire d’une avance de deux milliards de francs CFA sur les huit initialement prévus pour le démarrage des travaux de construction de logements dans la province de l’Estuaire et celle du Moyen-Ogooué : des travaux qui devaient être livrés 14 mois après leur démarrage, selon des termes précis. Mais, certain et confiant dans la réussite de son plan, SOBAMO TP et son patron avaient démarré les travaux par des terrassements et la construction de plusieurs sous-bassement dans les deux provinces, faisant mine de détermination et de dévouement à la tâche. C’est dire le degré de roublardise. M. Mbaye aujourd’hui «en fuite», les travaux sont fortement ralentis, et les Gabonais, semble-t-il, sont bien loin de voir se matérialiser dans un délai proche, le projet des 5000 logements promis par Chef de l’Etat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES