spot_imgspot_img

Paulette Oyane Ondo à Dublin

Paulette_Oyane_640Reconnue pour son combat contre toutes les formes de discrimination et de dénis de la dignité humaine depuis de plusieurs années, Paulette Oyane Ondo, bénéficie du soutien et de l’estime de nombreuses personnalités et organisations œuvrant pour la même cause à travers le monde. Quelques mois après son retour du Cameroun, l’avocate est invitée à prendre part à la 7e plate-forme des défenseurs des droits de l’Homme, en Irlande.

Conviée parmi 99 autres défenseurs des droits de l’Homme venus de différents pays du globe, Me Oyane Ondo prend part, du 9 octobre au 11 octobre 2013, à la 7e plate-forme consacrée aux personnalités originaires des régions et pays du monde ayant en partage la lutte pour la protection des droits de l’homme. En effet, celle qui récemment s’est fort bien illustrée lors de son passage à Yaoundé au Cameroun, où elle était invitée à l’occasion d’une rencontre de juristes et hommes de pouvoir, en livrant à l’assistance éblouie un exposé sur les différents «ingrédients législatifs clefs de lutte contre la corruption en Afrique», est de tous les combats, aussi bien dans son pays d’origine le Gabon que partout ailleurs.

Le 15 septembre dernier encore, la présidente du Centre pour la démocratie et la défense des droits humains (CDDH Gabon) était invitée à Dakar (Sénégal) où elle a pris part, aux côtés de nombreux hommes et femmes de droit africain, à la rédaction d’un texte devant fixer le cadre juridique de la détention préventive en Afrique. Une notion qui, depuis plusieurs années divise les juristes des différents Etats du continent. A cet effet, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) avait donc recouru à l’expérience et à la maîtrise du sujet de Me Paulette Oyane Ondo, afin de représenter la partie gabonaise à la conception dudit texte de loi.

Ainsi, au même titre que la CADHP et les autres organisations internationales et panafricaines à l’instar de la Commission de l’Union africaine (pour la supervision des élections législatives camerounaises, il y a quelques jours), la Fondation internationale pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, «Front Line Defenders» convié l’avocate gabonaise à sa 7è plate-forme qui s’achève à la fin de la semaine en cours. L’objectif : protéger Paulette Oyane Ondo des nombreuses attaques, pressions et tentatives d’influence dont elle fait l’objet depuis le début de son combat. Le conclave qui se tient notamment en présence du Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme et plusieurs personnalités d’influence, réunit 100 défenseurs des droits humains dans le monde dont la vie est bien souvent menacée dans leur propre pays. Un pied de nez aux détenteurs de la «force», donc. Mais davantage un avertissement à l’endroit de ces derniers.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES