spot_imgspot_img

Congrès de l’Uniffac : La résolution de Malabo 2

declaration-malabo-1Tenu dans la capitale équato-guinéenne du 9 au 10 octobre 2013, le congrès extraordinaire de l’Union des fédérations de football de l’Afrique central (Uniffac) a débouché sur une importante déclaration des différents délégués de l’Afrique centrale.

Les présidents des fédérations de football d’Afrique centrale ont tenu à se conformer au communiqué final de l’assemblée générale extraordinaire des 26 et 27 avril 2013 à Malabo qui convenait de donner la présidence de l’Union des fédérations de football de l’Afrique central (Uniffac) à la Guinée Equatoriale. Ce qui a été finalement fait le 10 octobre 2013 lorsque, sans surprise, Domingo Mengué, président de la Fédération équato-guinéenne de football, a été élu par ses pairs pour un mandat qui s’achèvera en 2017.

Au regard des divergences qui traversent actuellement le secrétariat général de l’Uniffac dont le Gabon abrite le siège, les délégués de Malabo ont convenu de laisser le soin à la Confédération africaine de football (CAF) d’en décider au prochain congrès d’autant plus que l’instance dirigeante du football du continent avait décidé de surseoir le rendez-vous de la Guinée Equatoriale.

Au titre des chantiers à court terme qui attendent le nouveau président de l’Uniffac, se trouve l’organisation des coupes de football masculin et féminin à Malabo. Ce qui, naturellement, sonne de la relance véritable des activités de cette organisation, entendu que le pays de Balboa Ossa dispose des infrastructures et autres moyens y nécessaire, entendu que la Guinée Equatoriale a déjà organisé et remporté plusieurs fois la CAN féminine. De même, on ne saurait omettre que ce pays a co-organisé la 28e édition de la CAN 2012.

«Je mesure la nouvelle responsabilité qui vient m’être confiée par mes pairs. Je m’engage à redorer le blason de l’Uniffac en rapport avec les normes du football mondial reconnues par la Fifa et la Caf. Je suis très ému et ceci ne me permet pas de m’étendre. Mais, que les uns et les autres me jugent sur le terrain», ont été les premiers mots du nouveau président de l’Uniffac qui succède là au Camerounais Mohamed Yia.

Il est à noter que le bureau de séance était présidé par Kadre Saleh Kana du Tchad et Leonel De Oliveira Da Cost Vangente de Sao Tomé.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES