spot_imgspot_img

« La Voix des oubliés » dans les établissements de l’Ogooué – Lolo

A DAVID MICKOMBO.JPG-a36195b0L’ONG ‘’La voix des oubliés’’ renforce la prise de conscience chez les élèves de l’Ogooué-Lolo avec l’animation des débats sur certaines infractions que commettent les jeunes.

L’Organisation non gouvernementale « La voix des oubliés » dont le siège est à Port-Gentil, a séjourné du 07 au 10 octobre dans la province de l’Ogooué-Lolo, au Sud-est du Gabon où elle a animé une série de campagnes de sensibilisation avec pour cible, les élèves des communes de Koula-Moutou et Lastourville.

La communication s’est focalisée sur les délits et crimes à éviter de commettre partout où a été reçue la délégation conduite par la présidente de cette ONG, Me Solange Yenou. Le lycée d’Etat Jean-Stanislas Migolet ouvrait les débats dirigés par Me Yenou. La sensibilisation des élèves quant aux droits des détenus préventifs figurait en bonne place des échanges. En général, trois principales infractions conduisent les jeunes scolarisés ou non en prison : l’usage des stupéfiants, les bagarres avec violence et les viols sur les filles de moins de 15 ans.tl_files/_images/Articles Image/LYCEE SAINT PIERRE CLAVER.JPG

« Nous avons constaté que les jeunes étaient présents dans les prisons, cela nous a amenés à les sensibiliser », a expliqué, la présidente de l’ONG.

Ces informations doivent servir d’aiguillon pour changer les comportements des uns et des autres. La voix des oubliés entend apporter des outils nécessaires aux jeunes pour leur épanouissement et leur conduite dans la société et devant la loi.

« Ces éclaircissements vont nous servir à long terme à ne pas aller en prison », a confié, Warren Boundzanga, élève.

Après avoir sillonné, 2 jours durant, les cinq grands établissements secondaires de Koula-Moutou notamment David Mickombo, Notre Dame de la Salette, Moutou-Mambo et le lycée scientifique-technologique Paul Kouya, les membres de l’ONG, se sont rendus à Lastrouville aux lycées Jean Arsène Bounguendza et Saint Pierre Claver de Bamboro pour apporter le même message aux élèves de la localité en manque de telles initiatives en milieu scolaire.

« Cette action de prévention doit entraîner chacun à plus de responsabilité », a estimé, Adrien Mapaga, le proviseur du lycée Saint Pierre Claver.tl_files/_images/Articles Image/PAUL KOUYA.JPG

Entre autres, la voix des oubliés ambitionne de réduire la présence des jeunes et des détenus préventifs dans les maisons d’arrêt. L’Ogooué-Lolo est la 7ème étape de la tournée entamée par cette ONG depuis 2012. D’ici la fin d’année 2013, elle aurait bouclé le tour des 9 grandes prisons du Gabon.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES