spot_imgspot_img

Le point de l’Onep avec l’Estuaire

Onep1Comme annoncée, par voie de presse le samedi 12 octobre, la branche Estuaire de l’Organisation nationale des employés du Pétrole (Onep) a tenu une assemblée générale à Libreville. Réflexion sur le fonctionnement du syndicat, analyse des différents dossiers sujets à conflit, étaient au menu.

Alors que le nouveau directoire de l’Organisation nationale des employés du Pétrole (Onep), sous la pression des membres et sympathisants, était tenu de trouver des solutions à un ensemble de revendications restées sans suite depuis de nombreuses mois, ce même après la grève engagée en mars dernier. Porté à la tête de l’organisation, à l’issu du congrès extraordinaire du 15 au 16 septembre dernier, Paul Aimé Bagafou et ses collaborateurs avaient alors promis de s’occuper, au plus tôt, des dossiers non traités jusque-là. Comme pour prouver sa bonne foi et les véritables intensions de son Bureau, le nouveau secrétaire général de l’Onep a convié les adhérents de la province de l’Estuaire, ainsi que ceux de l’Ogooué-Maritime en récupération ou en congés à Libreville, à une assemblée générale.

Des assises organisées au moment où de nombreux employés du Pétrole au Gabon, affiliés à l’Onep ou non, commençaient à s’interroger sur la véritable détermination du Bureau national de l’organisation, surtout sur le rapport que certains responsables entretiennent avec des hauts-cadres du pays, et notamment avec ceux officiant dans le domaine du Pétrole : leurs employeurs.

En effet, si plusieurs adhérents on répondu favorablement à l’appel de Paul Aimé Bagafou et ses collaborateurs, il convient de dire que certains d’entre eux se sont rendus à l’assemblée générale dans le but de voir clair dans le fonctionnement du nouveau Bureau et notamment sur sa façon de faire aboutir les dossiers de revendications. Des inquiétudes auxquelles ont répondu les responsables de l’Organisation en annonçant la mise en place d’une nouvelle organisation de la structure, avec l’offre des formations aux adhérents, le renforcement des délégations syndicales (bureaux d’entreprises) et le renforcement des deux bureaux provinciaux, entre autres.

De plus, pour M. Bagafou, l’objet de la rencontre a été dans un premier temps de deviser avec la représentation provinciale de l’Onep dont les adhérents estiment, souvent à tort, que le siège étant à Port-Gentil, ceux de l’Estuaire sont oubliés voire mis à l’écart. Il n’en est rien, rassure-t-il. La rencontre a également été initiée dans le but de recueillir les différentes revendications et préoccupations des adhérents de l’Estuaire afin qu’un cahier de charges commun soit établi et soumis à qui de droit dans les prochains mois. «Nous avons l’obligation de leur fournir les moyens pour leur permettre d’effectuer les missions que nous leur confions, au niveau de l’animation syndicale dans l’Estuaire. Ceci en conformité avec le sens de notre devise qui est «Travail-Egalité-Solidarité»», a déclaré le secrétaire général de l’Onep. Sans plus.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES