spot_imgspot_img

Miss Gabon : des beautés comme s’il en pleuvait

Miss-gabon-1Présenter les 18 candidates en lice pour la finale de Miss Gabon 2013-2014, faire le point sur la participation de nos miss aux concours internationaux, étaient les principaux points du déjeuner de presse animé le 18 octobre 2013 à Libreville, par le nouveau secrétaire général de l’association Défis de femmes.

Autour de Joëla Valdez, directrice internationale de Défis de Femmes, de Jennifer Ondo Mouchita, Miss Gabon 2013, d’Hilary Ondo récemment élue top 2 de Miss World Tourism, et de Novela Ikoumbi, Miss Monde Gabon, le nouveau secrétaire général de Défis de Femmes, Serge Abessolo, a animé un déjeuner de presse, le vendredi 18 octobre.

Une vingtaine de têtes couronnées se sont ainsi montrées à la presse nationale. Le gros de l’effectif étant composé des 18 candidates retenues à l’issue des demi-finales des 13, 14 et 15 septembre dernier à Gabon Expo. Des filles dont on va entendre parler, puisqu’elles feront l’objet d’une promotion permettant de présenter leurs visages au public durant un mois avant la soirée apothéose du gala final.

A un mois de la finale de l’élection Miss Gabon 2014, il s’est agi pour Serge Abessolo de présenter ces 18 candidates à la couronne de Miss Gabon 2014, mais aussi les Miss Hilary Ondo et Novela Ikoumbi qui ont respectivement pris part aux concours Miss Supranational, Miss World Tourism et Miss monde 2013. Il était également question d’annoncer la participation de Jennifer Ondo Mouchita, la reine de la beauté gabonaise à Miss univers.

Malgré son caractère culturel et bon nombre d’avantages qu’elle offre, l’élection Miss Gabon ne convainc pas toujours les parents à encourager leurs filles à y participer. Amené à justifier cette réticence, Serge Abessolo explique que «chez nous en Afrique, en général, et au Gabon en particulier, les concours de beauté sont perçus comme des moyens de placement des jeunes filles. Nous concédons cela aux parents qui hésitent mais disons simplement qu’à Défis de Femmes nous travaillons pour changer cette image et sommes heureux que certains parents aient pris le courage de venir à cette rencontre pour prouver le contraire. Car ce sont des évènements culturels et pas autre chose».

Présentes donc à ce déjeuner de presse, Hilary Ondo, élue tour à tour Miss Supranational en septembre en Biélorussie et Top 2 du concours Miss World Tourism, et Novela Ikoumbi, Miss Monde Gabon, se sont dites heureuses d’avoir défendu les couleurs nationales à ces deux rendez-vous. Enrichies désormais de leurs expériences respectives, elles restent cependant déçues de l’attitude de certains qui ont choisi de les dénigrer plutôt que de les encourager.

Il a été noté que Miss Gabon est toujours élue sur la base de critères qui ne privilégient pas que l’esthétique. Il y a également des critères moraux et mêmes intellectuels puisqu’il faut avoir un niveau d’études minimum de Terminale, être célibataire sans enfants et avoir un casier judiciaire vierge. Dans la pratique, il faut également savoir s’exprimer, avec un cycle de langage relativement correct. Après quoi, l’élue (ou l’une de ses dauphines) représente le Gabon dans les concours internationaux de beauté. Ce qui permet du référencement sur Google, des reportages et divers écrits qui n’en ajoutent pas moins à l’exposition du pays et à sa visibilité.

La beauté gabonaise pourrait encore faire parler d’elle dans quelques jours avec l’entrée en lice de Jennifer Ondo Mouchita au concours Miss Univers qui se déroulera en Russie.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES