spot_imgspot_img

Et si Ondo Méthogo se vengeait du PDG ?

ondo_methogoCelui qu’on dit avoir été «viré comme un malpropre» du PDG en raison de son absence au sein du Bureau politique de ce parti, n’est plus le leader charismatique qu’il était à l’époque d’Omar Bongo. Aujourd’hui, Emmanuel Ondo Methogo, dit-on, serait en froid avec le parti présidentiel et lui réserverait une surprise de taille lors des prochaines élections locales. Une menace pour son «frère» René Ndémézo’o Obiang.

Adoubé par la protection « fraternelle » et amicale du défunt Président Omar Bongo et adulé par les populations de Bitam, si ce n’était de la totalité de la province du Woleu-Ntem, Emmanuel Ondo Methogo était perçu, à juste titre, comme un véritable leader. Pour preuve, le Parti démocratique gabonais (PDG) savait compter sur lui, lors des joutes électorales dans le département du Ntem, pour rassembler le plus grand nombre d’électeurs quand les opposants se faisaient de plus en plus virulents voire envahissants. Grâce à sa ténacité et comptant sur le soutien indéfectibles de ses nombreux admirateurs, le PDG était en bonne place pendant plusieurs années dans le département et particulièrement dans la commune de Bitam où la formation politique faisait désormais office de « parti unique », ainsi que le déclaraient ici et là, certains partisans, à travers la ville septentrionale.

Mais depuis le 10è congrès du PDG, Ondo Methogo semble avoir totalement « noirci » pour les hiérarques du parti au pouvoir qui, dit-on, l’auraient « trahi » et jeté comme un malpropre hors du cercle des gens « importants » du PDG.

Evincé du Bureau politique au profit de son « frère » Bitamois, René Ndémézo’o Obiang promu quant à lui au statut de membre du Bureau politique permanent, Emmanuel Ondo Methogo n’avait eu pour seul choix que d’accepter son nouveau statut de « simple membre » du PDG. Pis, attendant silencieusement que le PDG, Ali Bongo et Faustin Boukoubi se rattrapent, l’homme s’est vu une nouvelle fois évincé, au profit de son même « frère », dans la récente conception de la liste départementale du PDG pour les locales du 23 novembre prochain. En lieu et place du nom de l’ancien qui connaît très bien le terrain, l’on a préféré la presqu’inconnue Chantal Ondo pour le département du Ntem et Ndémézo’o Obiang pour le département de Bitam. S’en était trop pour Emmanuel Ondo Methogo. Deux cas d’humiliation la même année ? L’addition est plutôt salée.

Pour laver l’affront, l’homme que l’on surnommait « Méthode » à ses heures de gloire, en raison de son habileté et son savoir-faire en matière de stratégies politiques, aurait envisagé la mise en place d’une liste indépendante, si ce n’est d’apporter son soutien et son adresse à un candidat opposé au PDG, aussi bien dans le département que dans la commune.

L’on se souviendra qu’à l’époque, Ondo Methogo n’avait pas de mal à accepter une candidature indépendante au sein du PDG. Aujourd’hui, quasiment dénié par celui-ci, on comprendrait que « Méthode » veuille se venger et rendre la pareille à son propre parti en le faisant battre, d’autant plus que, comme lui, de nombreuses personnalités de Bitam nourriraient le même sentiment d’injustice envers le PDG. Ça promet.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES