spot_imgspot_img

Liquidation définitive de Gabon Airlines

Gabon_Airlines_aircraftCréée en 2006, la compagnie aérienne Gabon Airlines n’aura exercé que durant quatre années. Dite en faillite depuis mai 2011, la liquidation de ses biens vient d’être officiellement lancée par le Tribunal de Première Instance de Libreville.

Après la liquidation de la compagnie nationale Air Gabon dont l’échec avait fait tressaillir de honte de nombreux compatriotes, l’Etat gabonais, sous le règne d’Omar Bongo et comme pour tenter de laver son honneur, s’était hasardé dans un projet en partenariat avec la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc. Le but : mettre sur pieds une nouvelle compagnie dénommée Air Gabon international. Mais les nombreuses divergences relevées entre les deux parties ont vite eu raison du fameux projet. Débouté de toute part, le Gabon s’était donc résolu à créer sa propre société de transport aérien, privée cette fois. Celle-ci est née en 2006, sous l’appellation consacrée de Gabon Airlines et avec une modeste flotte de deux appareils : un Boeing 767-200 et un Airbus A340-300 loué auprès de la compagnie portugaise Hifly CS-TQM. Ce qui, en plus des innombrables difficultés, aussi bien techniques que financiers rencontrées par la compagnie, n’était pas pour arranger les affaires de Gabon Airlines qui cessera ses activités dès mai 2011, soit seulement quatre années après son premier vol.

En effet, si comme Air Gabon, la faillite de Gabon Airlines aurait été occasionnée par un ensemble de difficultés techniques et financières, le tout orchestré par une gestion des plus douteuses, il n’en demeure pas moins que la Compagnie de Christian Bongo, contrairement à celle créée par le défunt Président de la République Omar Bongo (son père) en 1977, a trop vite fait face à ses propres démons. L’on se souvient que la société, seulement quelques mois après son lancement, éprouvait déjà beaucoup de mal à régler les partenaires dont elle louait les services. Ce qui lui avait notamment valu d’être sommée, en 2012, de payer 500 millions de francs CFA à Ethiopian Airlines pour non paiement d’une facture de maintenance du Boeing 767-200 arrivé en Ethiopie en 2010 pour une révision, et depuis cloué au sol, abandonné à l’aéroport d’Addis Abeba par son propriétaire. Même que, selon des sources, la compagnie éthiopienne avait dû recourir à la liquidation de l’appareil pour rembourser la dette.

Au Gabon, un an après, c’est quasiment le même processus qui semble se profiler à l’horizon, marquant ainsi la fin «officielle» de la compagnie de Christian Bongo. En effet, dans un communiqué officiel rendu public mardi 22 octobre, la liquidation des biens de Gabon Airlines a été lancée, et le syndic judiciaire chargé de l’affaire est déjà en quête de créanciers à travers le pays et au-delà, conformément au jugement rendu par le Tribunal de Première Instance de Libreville, daté du mercredi 9 octobre 2013. Un jugement, indique le communiqué, «exécutoire nonobstant toutes voies de recours.» Preuve que les carottes sont bel et bien cuites.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES