Locales 2013 : l’UFC opte pour le report

mayilaAinsi que de nombreux leaders politiques et observateurs le pressentaient ou l’annonçaient, le report des élections locales prévues pour le 23 novembre prochain devient de plus en plus plausible, sinon envisageable, de l’avis de plusieurs partis et groupements de partis politiques, à l’instar de l’UFC dont les dignitaires l’ont souhaité, en milieu de semaine.

Alors qu’on évoquait, il y a trois jours, le probable report des élections locales à cause du «délai jugé très court, accordé Gemalto», la société néerlandaise adjudicataire du marché relatif à la conception d’un fichier électoral biométrique, de nombreux leaders politiques, principalement ceux de l’Opposition, à l’instar de l’UFC, sont de plus en plus favorables à l’idée. Si Gemalto n’a pas encore livré au gouvernement gabonais les listes biométriques d’électeurs, de nombreuses semaines après le démarrage et la fin, puis le prolongement du processus d’enrôlement en raison de quelques difficultés d’ordre vraisemblablement techniques, pour les leaders de l’UPNR, de l’Arena, du FPU et du Morena, le tort revient au gouvernement.

En effet, au cours d’une conférence de presse, le 23 octobre à Libreville, les responsables de l’Union des forces du changement (UFC) ont commenté l’actualité politique nationale et abordé le probable report des élections locales initialement prévues pour le samedi 23 novembre 2013. Les raisons avancées à cet effet par les membres de l’UFC sont nombreuses et diverses. Il s’agit principalement de «la non prise en compte de la codification, de l’authentification de l’électeur et du paramétrage de l’ensemble des données collectées lors de l’enrôlement» comme prévu par le comité de pilotage qui réunissait autour du Premier ministre, Raymond Ndong Sima, les représentants des partis politiques de tous bords, il y a quelques mois avant le démarrage du processus d’enrôlement.

Outre ces éléments techniques et spécifiques dont le fameux comité de pilotage devait s’occuper, conformément au rapport des concertations avec le Premier ministre, Louis Gaston Mayila (UPNR), Richard Moulomba (Arena), Martin Zé Memini (FPU) et Samuel Medoua Nguema (Morena) ont également (et surtout) évoqué «le retard accusé par le ministère de l’Intérieur quant à la transmission, à la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), de la liste électorale définitive, l’organisation des élections locales à venir et les manquements observés lors des opérations d’enrôlement.»

Au sujet du supposé retard du ministère de l’Intérieur, et notamment celui du gouvernement vis-à-vis des obligations de la Cenap, le président en exercice de l’UFC, Richard Moulomba, a appelé à l’arbitrage de la Cour constitutionnelle, d’autant plus que les textes prévoient explicitement que le dépôt des listes électorales définitives à la Cenap doit se faire un mois à l’avance. Face à tous ces manquements, les responsables de l’UFC ont souhaité que les élections locales soit repoussées d’un mois ou deux, en attendant que la situation se rétablisse. «La liste électorale n’est pas toujours disponible alors que nous sommes à 29 jours du scrutin. Que se passe t-il ?» a interrogé par ailleurs Jean-Pierre Rougou, vice-président de l’Union nationale.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : l’impérieuse évaluation de la riposte

La 4e édition de la Journée nationale de l'évaluation (célébrée chaque 30 mai au Gabon) est passée sous silence, en raison du nouveau coronavirus....

Madeleine Berre : Le Bilan d’étape des réformes engagées

Nommée au ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail, de la Formation professionnelle, chargé du Dialogue social, le 12 janvier 2019, Madeleine...

Covid-19 : Estelle Ondo indexe la violation des libertés quant à la fermeture des églises

La prolongation de la fermeture des lieux des culte décidée par le gouvernement en raison du Covid-19 est résolument une violation des libertés, selon...

Prise en charge du ticket modérateur : Ali Bongo béni par les Gef

Effective depuis le 27 avril, la prise en charge du ticket modérateur des Gabonais économiquement faibles (Gef) est une véritable bouffée d’oxygène sanitaire. Les...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Coronavirus : 15 personnes en réanimation le 3 juin au Gabon

Quelques 15 personnes touchées par le Covid-19 sont actuellement en réanimation au Gabon où 99 nouveaux cas positifs ont été enregistré, selon les statistiques...

Gabon : une Sénégalaise tuée à l’arme blanche à Port-Gentil

Emoi et consternation au sein de la communauté sénégalaise vivant au Gabon, plus précisément au Port-Gentil, après le meurtre d’une ressortissante du pays de...

Le budget de Port-Gentil chute lourdement en 2020 (- 8 milliards de FCFA)

Le conseil municipal de Port-Gentil, cité pétrolière et capitale économique du Gabon, a adopté mercredi le budget annuel de la ville plafonné à 10...

Covid-19 : 2000 masques réutilisables distribués aux populations de Mbigou

Le député du 1er siège du département de la Boumi-Louetsi dont le chef-lieu est Mbigou dans la province de la Ngounié (sud du pays),...

Crash de Gabon Express : 16 ans après, justice n’a toujours pas été faite

Crash de Gabon Express : 16 ans après, justice n’a toujours pas été faite Quatre jours avant la commémoration du 16ème anniversaire du crash de...