calendrier-electoralD’abord annoncées pour la fin du premier semestre 2013, les élections locales et municipales tant attendues au Gabon avaient fini par être reportées au 23 novembre 2013 avant d’être repoussées au 21 décembre pour s’afficher désormais au 14 du même mois ; une dernière date indiquée, le 5 octobre, par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) au terme d’une séance plénière.

Devant désormais se dérouler le 14 décembre prochain, le nouveau rendez-vous électoral des locales et communales de l’année 2013 implique nécessairement certains changements dans l’agenda qui avait d’abord été annoncé. De ce fait, en effet, la campagne électorale s’ouvrira le 4 décembre à minuit pour s’achever le 13 décembre 2013 à minuit. Le collège électoral quant à lui est convoqué le samedi 14 décembre de 7nheures (6h GMT) à 18 heures (17h GMT).

Le 29 octobre 2013, Jean François Ndongou, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, avait annoncé que le traitement des données du fichier électoral biométrique avait pris plus d’un mois. Ce qui avait donc causé du retard au dépôt des listes à la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap). Le ministre de l’Intérieur reconnaissant que cette liste devrait être remise au moins 30 jours avant le scrutin, soit le 23 octobre 2013. Ne voyant rien venir, la Cenap avait décidé de saisir le Premier ministre qui avait saisi, à son tour, la Cour Constitutionnelle en vue du constat de cas de force majeur. Dès lors, avait indiqué Ndongou, le fichier devait désormais être transmis vers le 15 novembre 2013 à la Cenap. Les élections ne pouvaient donc plus se tenir le 23 novembre 2013 comme précédemment arrêté par la Cour Constitutionnelle. Et le même soir elles avaient été reportées au 21 décembre 2013.

Mais certains acteurs politiques du pays ont laissé entendre que cette nouvelle date était mal déterminée, vu qu’elle était trop proche de la fête de Noël. Il n’était pas question pour eux que la «fête des enfants» soit «gâchée par des affaires politiques». Une objection qui semble avoir été entendue puisqu’«Il a été décidé que l’élection aura lieu le 14 décembre 2013», a indiqué René Aboghé Ella, le patron de la Cenap, au terme d’une séance de travail à laquelle prenaient part tous les commissaires.

Cette annonce de l’assemblée plénière, organe décisionnel de la CENAP, fait suite à la décision de la Cour constitutionnelle du 29 octobre dernier, qui avait reporté ces élections au 21 décembre 2013. Pour cette élection, le collège électoral provisoire du Gabon est estimé à 578 832 électeurs, selon les chiffres donnés par le ministre de l’Intérieur le 29 octobre 2013.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here