setrag-f9df7713-b9f2c11dEn arrêt brusque depuis le 29 octobre dernier, du fait du déraillement d’un train minéralier à une trentaine de kilomètre de Moanda, au grand dam des usagers revenant des vacances, le trafic ferroviaire a repris le 8 novembre dernier.

Depuis le mardi 29 octobre 2013, plus aucun voyageur n’avait pris le train pour se rendre dans certaines provinces du pays en raison de la perturbation du trafic ferroviaire. Une situation due, selon la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), à un nouveau déraillement de train transportant du minerai.

Il a été rapporté que l’accident, qui n’a causé aucun dégât humain, aurait fortement endommagé la voie ferrée contraignant de ce fait les responsables de Setrag à interrompre le trafic ferroviaire pendant plusieurs jours, le temps d’effectuer des travaux sur le tronçon endommagé, entre Lastourville-Mboungou, à une trentaine de kilomètre de la ville de Moanda. La Société d’exploitation du Transgabonais fait ainsi face au vieillissement de la voie ferrée et surtout aux malfaçons et négligences lors de sa construction. La dernière inspection effectuée sur le réseau ferroviaire établissait, en effet, que 80% des déraillements totalisés jusqu’alors, étaient la conséquence de l’instabilité de certaines zones par lesquelles passe la voie ferrée. Des zones évaluées à 47 sur l’ensemble de la voie Owendo-Franceville.

Contactée par Gabonreview, la Setrag a confirmé la reprise, depuis le vendredi 8 novembre dernier, du trafic ferroviaire tout en rappelant sa volonté de réhabiliter dans les meilleurs délais le réseau ferroviaire, conformément à ses projets visant le remplacement des rails, traverses, remblai, etc. Une reprise du trafic qui se fait donc sans qu’aucune solution viable n’ait été prise, en attendant que d’ici-la, un nouveau déraillement se produise, mettant ainsi en danger la vie de plusieurs usagers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here