spot_imgspot_img

Gabon : FAO face à la coalition d’intrigants

élection-au-GabonLe ministre gabonais de l’Intérieur, Jean François Ndongou a remis mardi à Libreville le fichier électoral biométrique définitif au Président de la CENAP, René Aboghé Ella. Cette liste sera utilisée lors du scrutin du 14 décembre 2013.

Finalement 579 637 électeurs sont appelés aux urnes dans le cadre des élections locales (municipales et départementales) du 14 décembre prochain.

Les politiques étant fixés sur la date du scrutin, les coups bas ont commencé sur le terrain. Les états majors des partis politiques se bousculent et élaborent chacun de son côté des stratégies pour obtenir le suffrage des électeurs.

L’ambiance au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) n’est pas la même dans toutes les localités. Dans le département de l’Okano (Mitzic), Françoise Assengone Obame (FAO) et les autres candidats investis pour défendre les couleurs du parti le 14 décembre, reçoivent des coups et attaques des intrigues. Les peaux de bananes mises sur le chemin de FAO en dit long.

En sa qualité de membre du bureau politique du PDG et élue nationale, FAO, soucieuse de tenir compte des équilibres géographiques (différents cantons, sections et fédérations) et des équilibres démographiques (communauté Haoussa, etc..) a mis en place une grande stratégie.

La composition des listes a obéit à la prise en compte de ces différents équilibres et au rassemblement en impulsant une dynamique unitaire pour la victoire aux prochaines élections locales et ne devait pas obéir à la volonté des mentors des uns et des autres qui veulent transformer Mitzic en un champ d’expérimentation de leurs ambitions dont l’objectif est sans doute de mettre en difficultés les listes investies par le PDG dans le département de l’Okano.

Cette coalition d’intrigants, agissants tapis dans l’ombre, veut faire croire que les populations de la Province du Woleu Ntem sont sous leur emprise et chacun voudrait apparaître comme seul rempart.

Vu ce qui se passe sur le terrain et à l’allure où vont les choses, nous sommes obligés à poser quelques questions. Quel est l’objectif poursuivi par ces intrigants ? Déstabiliser la politique de la personne d’Ali Bongo Ondimba ou FAO ?

Pour FAO, un seul agenda à l’ordre du jour est celui d’Ali Bongo Ondimba (ABO), gagner les élections locales de 2013, préparer et gagner les présidentielles de 2016 dans le département de l’Okano avec une équipe composée d’hommes et de femmes déterminés, engagés, dévoués, fidèles et loyaux.

Servir un homme, un grand homme ABO, président de la République, Chef de l’Etat, est apparemment la seule ambition de FAO. On comprend pourquoi toute une coalition s’est formée contre elle. Qui vivra verra. Affaire à suivre…

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES