GABONREVIEWOrganisée par le Mouvement gabonais pour le bien-être Familial (MGBEF) et la société Addax Petroleum, une campagne de dépistage gratuit du VIH/Sida ayant pour focus la mère et l’enfant, a été organisée à Port-Gentil et s’est achevée le 29 novembre 2013. Roger Sickout Mavoungou, administrateur général adjoint d’Addax, a réceptionné, à Sindara dans le 3ème arrondissement de la capitale économique, le rapport général de cette opération qui a duré deux mois.

Du 2 septembre au 2 novembre dernier, la clinique communautaire du Mouvement gabonais pour le bien-être Familial (MGBEF), installée dans le quartier de Sindara à Port-Gentil, était transformée en centre de dépistage gratuit du VIH/SIDA. Au terme de cette campagne, les deux partenaires et leurs invités, en tête desquelles, Aimé Pamphile Bekalé Eloguet, Directeur régional de Santé maritime, se sont retrouvés, le vendredi 29 novembre 2013, pour clôturer en beauté les différentes activités de ladite campagne.

Selon le président du MGBEF, Ousmane Boussougou-Niapa-Manga, les activités de sensibilisation de proximité et médiatique ont permis de toucher 84.000 personnes des deux sexes et tout âge confondu. «1.183 personnes ont affronté avec courage leur test de dépistage dans le but de connaitre leur statut sérologique. Parmi elles, 99 personnes qui nécessitaient une prise en charge ont été référées au centre de traitement ambulatoire. Ce qui donne un taux de prévalence estimé à 8, 37%», a-t-il expliqué à l’auditoire. Tout en louant l’acte de la société Addax, Ousmane Boussougou-Niapa-Manga n’a pas manqué d’attirer l’attention de ce partenaire sur le fait que la question du Sida ne trouve pas de réponse uniquement dans la sensibilisation et le dépistage. Une réflexion devrait être menée pour un meilleur suivi des personnes vivant avec le virus du Sida.

«Mener une réflexion commune pour des actions de prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida, nous conforterait plus d’avoir contribué à soulager nos semblables», a conclu le président du MGBEF.

Selon Roger Sickout-Mavoungou, l’engagement d’Addax à travers cette campagne de sensibilisation et de dépistage correspond à la mobilisation à laquelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) convie, le 1er décembre de chaque année, tous les acteurs à se mobiliser autour de la question du VIH/Sida. Egrenant les réalisations d’Addax Petroleum en faveur de la population à Mouila (réhabilitation d’une école), dans le département de Mandji Ndolou – province de la Ngounié – (réhabilitation du centre médical), et à Port-Gentil, l’administrateur de la compagnie pétrolière a exprimé le souci l’entreprise, qui se veut citoyenne, de soulager les communautés locales.

«Toutes ces initiatives procèdent de notre souci de soulager, dans la mesure de nos moyens, les communautés locales et de mettre à leur disposition certains équipements collectifs, éducatifs ou sanitaires, pour traduire dans les faits le sens de notre engagement», a expliqué Roger Sickout- Mavoungou.

La campagne de dépistage du VIH/Sida qui vient de s’achever, à deux jours de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre cette pandémie, a touché une population de 1.183 personnes : 946 femmes (dont 218 filles) et 237 hommes (dont 55 garçons).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here