artoff4525Plusieurs centaines des femmes ont pris part au lancement mardi à Libreville par le secrétaire général de la présidence de la république, Laure Olga Gondjout, du processus d’élaboration de la stratégie de promotion de la femme et de l’entreprenariat féminin au Gabon.

Cette stratégie vise à promouvoir le rôle plus accru de la femme dans le processus de développement au travers d’une autonomisation économique, sociale et culturelle. Une autonomisation devant amener la femme gabonaise à abandonner les petits commerces exercés souvent dans l’informel.

20% des femmes seulement sont chef d’entreprises, selon les statistiques de 2012 du Centre de développement des entreprises (CDE). L’entreprenariat masculin est de 80%. Un faible taux au regard de la démographie féminine dans le pays. Selon une enquête nationale sur l’emploi et le chômage datant de 2010 les femmes sont estimées à 51% contre 49% d’hommes.

« Les pistes à explorer, pour faire de vous de veritables entrepreneurs, vont du renforcement des capacités à plusieurs niveaux, à la gestion des ressources financières et au regroupement en coopératives », a indiqué madame Gondjout, lançant le processus d’élaboration de cette stratégie de promotion de la femme en lieu et place du Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Le processus d’élaboration de la stratégie de promotion de la femme et de l’entreprenariat féminin au Gabon dont le thème est : « une femme, un projet, une nation émergente » est organisé conjointement par le ministère de la famille et des affaires sociales et celui des PME, de l’artisanat et du commerce en patenterait avec les partenaires au développement (PNUD, Ambassade du Sénégal, Postbank et autres).

« Je voulais féliciter et encourager le dynamise des femmes qui se mobilisent au sein des associations à caractère économique et social dans le but de créer des emplois, des richesses et de contribuer au bien être de leurs familles », a déclaré pour sa part lors de son propos liminaire, Honorine Nzet Biteghé, ministre de la famille et des affaires qui, comme le secrétaire général de la présidence, a invité ses sœurs à plus d’audace.

Ressources financières insuffisantes, pas d’accès aux crédits ni d’appui technique, entre autres contraintes qui ont été égrainées par les femmes lors de cette cérémonie de lancement de la stratégie. Dans la salle d’Arambo, lieu de la cérémonie, une liste était ouverte pour répertorier les femmes.

Un forum dédié à la femme sera organisé sous peu pour entériner le processus d’élaboration de la stratégie de promotion de la femme et de l’entreprenariat féminin au Gabon, indique-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here