barro-chambrier1Alexandre Barro Chambrier, candidat tête de liste aux municipales du 14 décembre dans le 4e arrondissement de Libreville pour le compte du Parti démocratique gabonais (PDG), a officiellement, lancé sa campagne, le 6 décembre 2013, par un meeting au Rond-point d’Awendjé. Ocassion pour lui de présenter un projet municipal décliné autour du Dynamisme, de l’Efficacité, de la fidélité et de l’Innovation (Defi).

Devant une foule venue nombreuse, arborant des tee-shirts et casquettes à son effigie et à l’emblème du PDG, accompagné de ses colistiers, le candidat à la mairie de Libreville, Alexandre Barro Chambrier (ABC) a présenté son projet pour le 4e arrondissement et au-delà pour la municipalité centrale.

Avant son allocution, ce sont les jeunes, les femmes et les hommes qui sont montés sur l’estrade pour lui témoigner leur soutien et confirmer leur vote «cash» à l’issue du scrutin du 14 décembre. Pour eux, il ne fait l’ombre d’aucun doute que leur candidat est le bon choix. Ceci au regard des réalisations qu’il a mené dans cet arrondissement, mais aussi de sa proximité avec le peuple. Pour donner le ton à sa campagne, outre les couleurs multiformes et chatoyant des pagnes des femmes et des jeunes appuyant l’action d’ABC, des groupes socioculturels, une fanfare ont été appelés en renfort ainsi que des artistes de renom, à l’instar d’Ibouadah qui a électrisé la foule.

Prenant la parole, le candidat Alexandre Barro Chambrier a présenté ces élections locales comme un «rendez-vous d’une importance capitale». Toute chose qui lui a permis d’expliquer la spécificité de ce scrutin qui est «une élection de liste et à la proportionnelle différente de l’élection uninominales des législatives». Les enjeux selon lui reposent sur le fait de «disposer d’un conseil municipal efficient, qui ne doit plus être une caisse d’enregistrement, mais qui se saisit de la mise en pratique de la loi sur la décentralisation, qui va conférer le transfert d’une partie des compétences de l’Etat aux collectivités, pour promouvoir le développement». Ce qui ferait en sorte que les mairies d’arrondissement auront des moyens financiers nécessaires pour leur action.

L’autre enjeu repose sur l’élection des sénateurs et des maires d’arrondissements qui prendront une part active à l’élection du Maire de la Commune de Libreville. «Les populations ne doivent pas baisser les bras, l’expression «on va encore faire comment» est donc à proscrire. Les populations doivent entreprendre et ne pas tout attendre de l’Etat», a lancé ABC avant d’indiquer que «les préoccupations sont connues et nous, avons conscience des difficultés. Toutefois, le nouveau cadre de la décentralisation, des ressources additionnelles du Fonds de péréquation des collectivités locales et le labeur des comités d’actions et de participation nous donneront l’occasion de passer à la vitesse supérieure».

En tant que candidat, il compte grâce au transfert de compétence et des moyens, fruits de la décentralisation, appuyer, au niveau local, les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre du Plan stratégique Gabon émergent, associer la population à la gestion de toutes les affaires de proximité. Dès lors, il envisage la mise en place d’un Conseil d’arrondissement, à constituer dans chaque quartier ou groupe de quartiers, un comité d’initiative, de concertation et de participation.

«Devenons acteurs engagés et déterminés et tous ensemble, hommes, femmes et jeunes, notables, cadres, opérateurs économiques, leaders d’opinion, tournons le dos aux contradictions stériles de la politique politicienne et relevons le défi pour l’émergence de notre arrondissement et pourquoi pas, de notre belle cité grâce à notre dynamisme, notre efficacité, notre fidélité et notre désir d’innover pour faire bouger les choses», a-t-il exhorté.

Concrètement, sa liste espère promouvoir les artistes du 4e arrondissement afin qu’ils vivent de leur art et de leur talent, continuer la modernisation de la mairie de cet arrondissement en la mettant à l’ère des techniques modernes de communications et de conservations des données. Faire en sorte que le handicap physique ne constitue plus un obstacle pour l’accès à la mairie du 4e, tout en encourageant l’esprit d’entreprenariat chez les femmes et les jeunes pour lutter contre le chômage et la précarité. La réussite scolaire des jeunes enfants, l’insalubrité publique, l’accès à l’eau potable et à l’électricité et la route sont autant de préoccupations que compte résoudre cette liste conduite ABC.

Enfin, Barro Chambrier a exhorté les populations, entre autres, «à ne pas se laisser abuser par les intermittents qui ne réapparaitront qu’à la prochaine élection».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here