artoff4573Le Bloc démocratique chrétien (BDC), un parti de la majorité présidentielle pour l’émergence, par le biais de ses têtes listes dans le cinquième et le sixième arrondissement de Libreville conduites respectivement par Anna Mavioga née Ayo et Dieu Donné Lebongo pour le scrutin relatif aux élections locales du 14 décembre 2013 ont décidé d’introduire très prochainement auprès de la Cour constitutionnelle un recours en annulation.

« Loin de donner l’impression qu’au Gabon l’application des texte est plus un mythe qu’une réalité, nous allons solliciter de la cour, l’application de la loi dans toute sa rigueur, car nous avons assisté au cours du scrutin du 14 décembre 2013 dans le 5ème et le 6ème arrondissement au non respect des dispositions réglementaires », a fustigé la déclaration du BDC lue samedi à Libreville par M. Lebongo. La déclare indique se réserver le droit de produire les preuves au moment opportun.

Selon la tête de liste du 6ème arrondissement de Libreville, des cas des fraudes avérées ont été relevées. 20 procès verbaux non authentifiés, plus de 150 cartes d’électeurs et 210 récépissés d’enrôlement ont été saisis par les brigades anti-fraude du BDC aux mains de certains colistiers et cadres des formations politiques concurrentes dans ces circonscriptions. Les personnes incriminées sont notamment des militants du Centre des libéraux réformateurs (CLR majorité) et ceux du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir).

Le BDC fait également mention du vote de certains colistiers des partis concurrents dans le sixième arrondissement alors que ces derniers sont inscrits sur la liste électorale dans le 5ème arrondissement.

D’après le BDC, tous ces écueils qui devraient entrainent cout que cout l’annulation du scrutin, constituent en un point douté une violation flagrante de l’article 82 de la loi N¨13/974 du 17 septembre 1994 relative au code électoral.

Les scores des listes du Bloc démocratique chrétien dans le 5ème et 6ème arrondissement sont respectivement de 6,60% et 3, 63%. Il fallait atteindre 10% pour avoir droit à deux sièges. C’est la liste du PDG, le parti au pouvoir qui remporté relativement l’élection locale dans le 5ème arrondissement avec 12 conseillers contre 9 pour un indépendant et 6 pour le CLR. Le CLR est sorti vainqueur dans 6ème arrondissement avec 11 élus contre 7 conseillers obtenu par le PDG et le même nombre à un indépendant. Ce petit poussin de la majorité présidentielle pour l’émergence a glané 8 conseillers locaux selon les résultats provisoires du dernier scrutin. Sans remporté un conseil local, le BDC a obtenu 5 conseillers dans le département du Haut Ntem dans la province du Woleu Ntem (Nord) et 3 conseillers municipaux dans la commune de Zomoe (province de l’Estuaire).

Le BDC est un parti crée il y’a plus de 15 ans par Guy Christian Mavioga, l’actuel porte parole de la majorité présidentielle. C’est pour la première fois que ce parti engrange des élus.

Par ce recours, le BDC semble créer un précédent. Aucun parti allié du PDG n’avait osé introduire une requête contre le parti au pouvoir. Selon les résultats provisoires, le PDG remporte les locales 2013 avec 1517 conseillers locaux. Les indépendants viennent en deuxième position (316 conseillers) et le CLR qui devancent les autres partis politiques se place en troisième position avec ses 145 élus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here