Dr. Daniel Mengara, Président du mouvement "Bongo Doit Partir - Modwoam"
Dr. Daniel Mengara, Président du mouvement “Bongo Doit Partir – Modwoam”
Dans son discours de vœux au peuple Gabonais, le Dr. Daniel Mengara, leader du mouvement « Bongo Doit Partir – Modwoam », a exprimé son indignation devant ce qu’il décrit comme l’arrogance d’Ali Bongo Ondimba, président autoproclamé du Gabon qui, selon Daniel Mengara, s’est permis d’aller narguer le peuple gabonais « en pleine télévision nationale pour [lui] dire, « oh tiens, nous avions prévu 300 milliards dans le budget 2013 pour réduire la précarité et la pauvreté au Gabon, mais 240 milliards ont disparu, mais bon qu’à cela ne tienne, personne ne sera puni pour ce crime » ».

Le Dr. Daniel Mengara se montre ainsi outré par l’arrogance, mais surtout l’impunité ainsi démontrée d’un Ali Bongo qui, dans son propre discours de vœux aux Gabonais le 31 décembre 2013, a en effet annoncé la disparition de 80%, soit 240 milliards de francs CFA, du budget de 300 milliards de francs CFa alloué en 2013 à la réduction de la précarité et de la pauvreté au Gabon.

Là où le bas a cependant blessé dans le discours d’Ali Bongo est qu’il n’a annoncé ni enquête, ni punition pour les responsables de ce détournement. Il s’est contenté de passer dessus comme si de rien n’était, comme si la disparition de 240 milliards de francs CFA du budget de l’Etat était une chose normale ou anodine. Le Gabon est ainsi probablement le seul pays au monde où un Président peut en effet venir à la télé dire que 240 milliards ont disparu du budget sans qu’une enquête ne soit menée pour trouver les coupables.

« On est où là ? », s’est donc écrié Daniel Mengara dans son discours, sans toutefois manquer d’ajouter, « Ah bon !?! C’est maintenant comme ça qu’on gère un pays ! M’enfin, cher Peuple, soyons un peu sérieux ! »

Et Daniel Mengara de conclure : « Oui, chers compatriotes, 2014 est l’année où, de par vos engagements collectifs ou de par vos démissions collectives, vous allez décider si oui ou non vous voulez vous accommoder d’un pays dirigé 30 ans durant par Ali Bongo, un Ali Bongo qui, justement, dans son discours du 17 août 2013, vous a déjà clairement dit de mettre au placard vos rêves de changement pendant au moins 30 ans parce que, lui, s’est dores et déjà proclamé vainqueur des élections présidentielles de 2016 et de 2023, élections qu’il ne se voit même pas en train de perdre puisqu’il vous a demandé d’attendre 2025 pour pouvoir jouir des premiers fruits de son « Emergence » ! Or, si, effectivement, il doit encore être là en 2025 pour faire son bilan, il faut bien que les élections présidentielles de 2016 et de 2023 ne veuillent rien dire et ne soient, donc, qu’une simple formalité ! Et nous voilà avec la garantie fermement déclarée de voir notre pays dirigé 70 ans durant par la même famille, par le même clan. Nous ne devons pas nous résigner à cette réalité. Nous ne devons pas nous résigner à la réalité d’un pays où on nous dit qu’aucun de nos enfants, qu’il soit enfant de membres du parti au pouvoir ou de l’opposition, n’a le droit de rêver d’être un jour président du Gabon, parce qu’on lui aura dit que ce poste n’est réservé qu’à la famille des Bongo Ondimba ».

Pour en savoir plus, visiter la page du discours (texte et vidéo) : http://www.bdpmodwoam.org/articles/2014/01/11/voeux-2014-retour-imminent-de-daniel-mengara-et-de-bongo-doit-partir-au-gabon/

Service de presse
Bongo Doit Partir – Modwoam
P.O. Box 3216 TCB

West Orange, NJ 07052
Tél. : (+1) 973-447-9763
Email : bdp @ bdpgabon.org

Donations : http://www.bdpmodwoam.org/donations
Site : http://www.bdpmodwoam.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here