classement-fifa-fevrier-2013Comme de tradition, la Fédération internationale de football association (Fifa) a dévoilé le 13 février son classement mondial des sélections nationales. Les Panthères du Gabon y continuent leur dégringolade, vieille de plusieurs mois déjà.

La dernière mise à jour du classement de la Fédération internationale de football, publié le 13 février dernier, place le Gabon au 20e rang des sélections nationales africaines et à la 87e place au niveau mondial, avec 386 points, soit moins deux places, par rapport à janvier où, ils occupaient la 85e position mondiale.

La nouvelle formule de calcul des points qui prend désormais en compte les matchs du Championnat d’Afrique des nations, compétition réservée aux joueurs évoluant dans leurs pays respectifs, ne semble pas profiter à la sélection gabonaise, pourtant quart-finaliste, et à bien d’autres du continent.

Surprises avec la «logique ou l’illogique» Fifa

La prise en compte de cette compétition africaine dont on ignore encore la théorie ou le mode de comptabilisation des points, aura été fatale à bien des équipes, à l’instar du Ghana, finaliste malheureux qui dégringole de 13 places au classement mondial pour se retrouver à la 3e place sur le continent devant la surprise du mois : le Cap Vert. Que dire du Nigeria, 3e au Chan, également sorti aux tirs au but, qui dégringole pour se retrouver 8e pays africain ? Est-ce à ce rang que devraient se trouver les vainqueurs de la CAN 2013 ? La Libye, qui a décroché le titre en Afrique du Sud perd également six places au niveau mondial. De même, on devrait s’interroger sur les places gagnées par le Sénégal et la Sierra Leone, respectivement 13e et 15e, pourtant absents au même titre que la Côte d’Ivoire, première nation de football du continent, qui a perdu six places (23e au monde) ?

Sur le plan africain, la Côte d’Ivoire, 23e nation mondiale, mène toujours la danse, malgré la perte de 6 places devant l’Algérie (26e au monde, +1) et du Cap Vert (27e au monde, +8) qui a délogé le Ghana du podium (37e au monde, -13). Au niveau mondial, le trio de tête du classement mondial n’a pas changé. Il demeure composé – dans l’ordre – de l’Espagne, l’Allemagne et l’Argentine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here