shell-gabonLe groupe pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé, le 22 octobre dernier, une découverte de gaz sur le puits Léopard-1, foré dans le bloc BCD 10.

Royal Dutch Shella annoncé dans un communiqué, avoir découvert une colonne de gaz substantielle au sein d’un réservoir pré-salifère. Le puits est situé à environ 145 km au large des côtes gabonaises, à l’ouest de Gamba. Il a été foré à 2110 mètres de profondeur jusqu’à une profondeur verticale totale de 5063 mètres. «De nouveaux programmes d’exploration destinés à quantifier l’étendue du gisement sont prévus», précise l’entreprise pétrolière qui produit 65 000 barils de pétrole brut par jour.

Couvert par la licence BCD10, le puits Leopard-1 est opéré et détenu par Shell à hauteur de 75% et 25% par son partenaire China National Offshore Oil Corporation (CNOOC). «Cette dernière découverte en eau profonde est un témoignage de l’innovation de nos explorateurs dans la poursuite de nouvelles pièces, et l’application de notre expertise mondiale du sous-sol. Nous sommes fiers de partager ce succès avec CNOOC Limited, notre partenaire dans la licence», a déclaré Andy Brown, directeurde ShellUpstreamInternational.

En vue d’accroître sa production dans les prochaines années, la première compagnie pétrolière du Gabon (près de 30% de la production du pays), s’est dotée d’une nouvelle stratégie de développement axée sur les nouvelles technologies de récupération et la ressource humaine. Pour l’entreprise anglo-néerlandaise, il s’agira de booster la production dans ses sites de Rabi, Robin, Damier, Toucan, Koula et Turaco, afin que la durée de vie de ces puits dont les permis d’exploitation ont été acquis dès son installation dans le pays en 1960, puisse se prolonger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here