Paul Franck Indjendjet Gondjout, le 27 novembre 2014 à Dakar (Sénégal). © Gabonreview/Griffin Ondo
Paul Franck Indjendjet Gondjout, le 27 novembre 2014 à Dakar (Sénégal). © Gabonreview/Griffin Ondo
Profitant de la foire d’exposition du «Village de la francophonie» de Dakar (Sénégal), le jeune gabonais Paul Franck Indjendjet Gondjout est allé présenter sa solution contre les grossesses non désirées.

Si les services et produits de son invention sont plus ou moins connus dans son pays d’origine, ainsi qu’au Burkina Faso, Côte d’Ivoire et au Cameroun, le XVe Sommet de la francophonie et particulièrement la foire d’exposition organisée au Grand théâtre national de Dakar est apparu pour Paul Franck Indjendjet Gondjout comme un moyen de booster la promotion du «Calculateur 28». Le jeune informaticien gabonais se bat depuis quelques années pour la reconnaissance de cet outil qu’il présente comme «le moyen de contraception le plus performant jamais inventé». Parce que, dit-il, celui-ci répond à plusieurs préoccupations à la fois.

En effet, une étude publiée en 2011 par le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) révèle que chaque jour à travers le monde 1000 femmes meurent des causes liées à la grossesse, que 200 appellent à un meilleur contrôle du planning familial et qu’au Gabon 15% des femmes avouent avoir procédé à une interruption volontaire de grossesse au moins une fois. C’est donc dire qu’un outil adapté à la question en Afrique était plus que jamais nécessaire. Le «Calculateur 28» vient à point nommé, selon son concepteur. «C’est un outil novateur, fiable, universel et facile d’utilisation qui permet de calculer et de faire la projection du cycle mensuel», a déclaré le gérant de «Netyx», une société spécialisée dans la promotion, la commercialisation et le développement des produits et services de santé publique. Concrètement, le «Calculateur 28» ou «C28» permet de calculer «avec précision» le cycle menstruel de la femme sur la base de date d’arrivée des dernières menstrues (ou règles), qui renseigne le jour des prochaines règles, le jour d’ovulation et la période de fécondité. De la présentation faite par son inventeur, il est conçu en 2 modèles : une règle physique («CAL28») et une application sms («LOG28»), dont les informations pratiques sont sur www.calculateur28.com

A en croire Paul Franck Indjendjet Gondjout dont l’objectif est, dit-il, de «proposer un outil permettant de contrôler les naissances, tout en luttant contre les avortements, la pauvreté des ménages et la mortalité maternelle ou infantile», le «C28» est accessible à toutes les bourses, aussi bien au Sénégal, au Gabon que dans le reste des pays où il est représenté. Aussi, dit-il savoir compter avec les pouvoirs publics dédiés dans les différents pays, les ONG locales et internationales, ainsi que les médias à travers le monde. Ayant acquis un stand à la foire d’exposition du «Village de la francophonie», le jeune informaticien gabonais, qui compte étendre son produit dans toute l’Afrique d’ici à la fin 2015, croit fermement que le Sommet de Dakar l’y conduira assurément. Une initiative qui mérite que les autorités gabonaises lui accordent leur soutien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here