Le présumé meneur (en haut) ; la quinzaine de jeunes appréhendés ; les projectiles et tonneaux devant le portail concerné, et les restes du feu allumé. © Gabonreview
Le présumé meneur (en haut) ; la quinzaine de jeunes appréhendés ; les projectiles et tonneaux devant le portail concerné, et les restes du feu allumé. © Gabonreview
Lundi 12 janvier 2015, un agent des services de renseignement posté aux abords du Lycée français Blaise Pascal a été retenu au sein de la concession de M. Jean Ping, alors qu’il s’était approché de la propriété au moment du regroupement de plusieurs jeunes.

En mission officielle de surveillance dans le cadre de la sécurisation de la communauté française au Gabon, ceci en relation avec le contexte particulier des récents attentats de Paris, cet agent en civil en possession de sa carte professionnelle a été identifié par les résidents de la villa Ping et retenu à l’intérieur par ceux-ci. Entravé dans sa liberté de mouvement, l’agent a subi une fouille et a été l’objet de diverses questions.

Le ministère de la Défense nationale souligne l’irresponsabilité de la démarche qui consiste à exposer publiquement le visage et l’identité d’un agent des services de renseignement, dont la mission première est d’assurer la protection des nationaux et des résidents étrangers dans la plus grande confidentialité.

Libreville, le 13 janvier 2015
Ministère de la Défense nationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here