Présidentielle 2016 : Des jeunes entrepreneurs déjà pour Ali Bongo

Gilbert Ibinga. © Capture d’écran Gabon Télévision/Gabonreview
Gilbert Ibinga. © Capture d’écran Gabon Télévision/Gabonreview
Si on les disait fâchées avec le président de la République, au regard des ardoises restées impayées jusque-là pour certaines, des jeunes entrepreneurs gabonais ont exprimé leur vœu de le voir se présenter en 2016.

Pour l’«ONG Dietou dimossi» (dit ONG 3D) et le Syndicat des jeunes entreprises gabonaises, Ali Bongo apparaît sans conteste comme l’homme idéal pour le Parti démocratique gabonais (PDG) à un peu plus d’un an de la prochaine présidentielle. Pour ces deux structures qui se réunissaient le 13 janvier à Libreville, les élections de 2016 ne sauraient se jouer sans le président de la République en qui ils disent croire fermement. Aussi, leur porte-parole a-t-il appelé «Ali Bongo Ondimba à se porter candidat à l’élection présidentielle de 2016 pour hisser le Gabon au rang des pays émergents en 2025». Un appel qui pourrait surprendre nombre d’observateurs qui avaient cru que les jeunes entrepreneurs locaux étaient fâchés pour de bon avec celui qu’ils plébiscitent désormais.

En effet, alors qu’une frange de l’opinion était convaincue de ce que les premiers contempteurs d’Ali Bongo se trouveraient parmi les responsables des PME et PMI locales, au regard du mécontentement exprimé par certains qui fustigent le retard dans le règlement par l’Etat d’un nombre de créances, les jeunes entrepreneurs ont tenu à démontrer le contraire. S’ils ne sont pas toujours en de bons termes avec le Trésor public, leur soutien au président de la République semble être indéfectible. Il ne tiendrait pas compte de l’état pour le moins critique de leurs finances. Pour Gilbert Ibinga, l’«ONG 3D» et le Syndicat des jeunes entreprises gabonaises ont fait le choix de la République. Un choix qui, affirment les membres des deux structures, n’est motivé ni inspiré par aucune autre raison, mais tient à un ensemble de réalisations du pouvoir en place.

Selon eux, les bons points qui font qu’Ali Bongo soit plébiscité par le collectif des jeunes entreprises gabonaises tiennent au «renforcement de l’Etat de droit et de la sécurité, l’amélioration de la gestion des finances publiques et l’apurement de la dette intérieure» qui, affirme Gilbert Ibinga, «montrent bien la volonté du président de la République de répondre aux besoins des populations». De même qu’il considère que «les efforts de l’Etat en faveur des PME et PMI sont considérables», quoiqu’en disent certains pourfendeurs. Nul ne doute qu’à l’approche desdites élections, les sorties de ce genre devraient se multiplier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Gabon : la descente aux enfers de Brice Laccruche Alihanga

Depuis six mois, Brice Laccruche Alihanga est incarcéré à la prison de Libreville. Après avoir tenu les rênes du pays, l’ancien directeur de cabinet...

Covid-19 : L’opposition se dote d’un comité de crise

S’invitant dans la lutte contre la propagation du Coronavirus au Gabon, 12 partis politiques de l’opposition ont mis sur pied un comité de crise....

La CNR aux tribalistes : «Partez, mais ne brûlez pas le Gabon !»

Disant craindre pour le Gabon après les discours de haine aux relents tribalistes diffusés sur les réseaux sociaux ces derniers jours, visant notamment son...

Chantage à l’enregistrement téléphonique : Mike Jocktane traduit Lanlaire en justice

Ange Landry Mbeng dit Lanlaire vient d’être traduit en justice en France par Mike Jocktane. Dans un communiqué, publié sur Facebook le 28 mai,...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Baisse du nombre de cas positifs les weekend: les explications du Copil

En médaillon, le Docteur Guy Patrick Obiang Ndong, vice-président du Comité de pilotage du Plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus...

Pétrole : Le premier trimestre de Total Gabon plombé par le Covid-19

La filiale locale du géant des services pétroliers français, Total, accuse au premier trimestre de l’année en cours un résultat net de 8 millions...

PIP 2015/Prime Covid-19 : Les Affaires sociales veulent leur part

Le Syndicat national des travailleurs du secteur social (Synatrass) est monté au créneau le 30 mai pour réclamer au Premier ministre de réparer les...

Crowd1 & Coffre 2 Lux : Les mises en gardes du gouvernement

Interpellé dans l’article «Alerte à l’escroquerie : «Coffre 2 Lux» est au Gabon, «Crowd1» arrive» (lire «Alerte à l’escroquerie : Coffre 2 Lux est...

Sogatra : Les agents déflatés toujours à la diète

Abandonnés à eux-mêmes depuis près d’un an et confrontés à des situations difficiles, le Collectif des agents déflatés de la Société gabonaise de transport...