Plan social: Polémique autour des droits des déflatés de CNSS

CNSS1Alors que le paiement des droits des anciens agents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) suit son cours, les bénéficiaires dénoncent des combinaisons d’arrière-boutique.

Après la récente sortie du directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) au sujet du paiement des droits des anciens agents, les langues se délient. L’on dénonce une vaste machination autour de cette opération. Et pour cause, les 47 agents dont la situation a été régularisée se plaignent de la discordance entre les montants perçus et ceux calculés par le cabinet commis à cet effet. «La CNSS détourne systématiquement le montant de régularisation consenti, montant qui n’a aucune justification, ni preuve et exerce sur les bénéficiaires un abus de pouvoir, en leur faisant signer un accord transactionnel de renonciation aux poursuites judiciaires», s’emporte une source proche du dossier, avant d’ajouter : «Il s’agit d’un détournement massif de l’argent des droits conventionnels des agents par la CNSS».

Les 47 agents disent avoir perçu 215 233 786 de francs au lieu des 297 320 823 calculés par le cabinet. A les en croire, s’ils ont été payés, entre le 5 et le 17 janvier 2015 et non le 19 décembre 2014, c’est parce que «la CNSS aurait mis en place sa machination» durant le temps écoulé. Or, le directeur général de la CNSS n’est pas de cet avis. Il estime que ce retard est imputable aux seuls bénéficiaires. «Le retard observé est lié au refus, par les agents eux-mêmes, des montants calculés par le cabinet. Les agents n’ayant pas encore validé lesdits calculs seront programmés pour les paiements après le mois d’avril», a expliqué Désiré Lassegue lors de sa dernière sortie publique.

Pour rappel, suite au solde de tout compte des droits légaux des anciens agents des hôpitaux, les nouveaux calculs sur les régularisations administratives et financières des agents ont évalué le montant des régularisations à 3 066 292 051 francs. Dans le détail, 47 agents ont signé des accords transactionnels de fin de contentieux pour un montant total de 297 320 823 francs. Dans le même sens, une liste de 38 agents a été validée pour le paiement, le 19 janvier, d’un montant de 260 215 832 francs. Une liste de 118 agents est en cours de validation et de traitement pour le paiement, le 5 février prochain, de 568 957 464 francs. Une autre liste de 135 agents est également en cours de validation et de traitement pour le paiement de 603 120 864 francs, le 30 avril prochain.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...