Célestin Ella Ollomo, un jeune activiste gabonais, né le, 26/02/1976 à Bitam, dans la province du Woleu-Ntem au Gabon est de tous les combats en France afin qu’il ait une alternance politique au Gabon.

En dehors de çà, Il s’est pris d’empathie pour un autre citoyen gabonais en plein désarroi en France, un certain Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire ». Un personnage haut en couleur qui a eu des démêlés avec certains membres de la famille du défunt Omar Bongo Ondimba du Gabon. De simple affaire crapuleuse, on est passé aujourd’hui une affaire politique. Au vu de la tournure inattendue des événements, il s’est retiré du dossier. Il explique pourquoi il a pris cette décision de ne plus continuer à fournir de l’aide et de l’assistance à Mr. Ange Landry Mbeng.

AM DWORACZEK-BENDOME : Bonjour, comment vous sentez-vous et pourquoi n’êtes-vous plus au côté de Mr Ange Landry Mbeng dit « lanlaire » ?

Mr Célestin Ella Ollomo : Bonjour, je vous remercie de me permettre d’expliquer aux gabonais les raisons pour lesquelles j’ai décidé de me retirer. Je vous dirais simplement sans détour la principale raison est mon éthique, et le respect du droit car je pense que nous ne devons pas reproduire les mêmes schémas que nous reprochons aux autres. J’ai aidé un compatriote en détresse victime d’un vol avec agression et non un acteur politique je n’accepte pas d’amalgame, les problèmes de moeurs ne m’intéressent pas et c’est la vie privée

D’après « les on dits », on vous accuse d’avoir négocié avec le pouvoir derrière le dos de Mr Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire ». Que répondez-vous à ces accusations et avez-vous réellement essayé de vous faire du pognon avec les autorités Gabonaises avec cette affaire?

Mr Célestin Ella Ollomo : je n’ai jamais négocié derrière le dos de lanlaire, j’avais reçu un appel du cabinet présidentiel en présence de Lanlaire et de son avocat, cela c’est passer dans le bureau de l’avocat, du cote de saint Germain en Laye et l’enregistrement de cette conversation existe, son avocat peut témoigner. C’était une stratégique de communication pour une exploitation juridique, ce dernier nous a même orienté vers des spécialités en investigations de « Mediapart » que nous avions rencontrées et présentées ces éléments.

Est-ce vous, qui avez écrit le discours « lu« par Mr Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire », dans lequel il appelle les gabonais à soutenir « Mr Jean Ping » et si ce n’est pas le cas, qui en est l’auteur selon vous?

Mr Célestin Ella Ollomo : NON, je n’ai jamais écris ce discours, j’affirme que ce discours est l’oeuvre de M. Bruno ELLA NGUEMA. Je détiens une copie signée de ce dernier. Je précise que mes vidéos avaient un but juridique celui de prouver le vol et la complicité de vol d’un membre de la famille présidentielle.

Débauchage, renversement de situation ou pas, c’est désormais messieurs Bruno ELLA NGUEMA et Jean Aimé Mouketou qui conseillent et assistent Mr Ange Landry Mbeng dit « Lanlaire, pourquoi ce changement ?

Mr Célestin Ella Ollomo : C’est de la récupération politique ce qui a mon sens ne sert pas le combat. La preuve aujourd’hui, l’histoire est banalisée et réduite à des affaires de mœurs qui n’intéressent aucun juge français. J’encourage Jean Aime Mouketou et Bruno ELLA NGUEMA dans leurs nouvelles missions du courage.

Expliquez-nous, il y a eu à Paris (France), le 5, 6, 7 décembre 2014, un Congrès de la Diaspora Gabonaise, pouvez-vous nous dire qui a eu l’idée de ce congrès, et est-ce Messieurs Bruno ELLA NGUEMA et Jean Aimé Mouketou qui en sont les initiateurs comme cela se dit ci et là?

Mr Célestin Ella Ollomo : Le Congres est une idée qui date de Mars 2013, la première réunion élargi c’est déroulée a Viry Chatillon, vous pouvez vérifier sur facebook une page existait depuis septembre 2013 avec la photo des initiateurs. « CONGRES DE LA LIBERATION NATIONALE » La convention de la diaspora gabonaise (CDG), n’a fait que matérialiser en acte ce projet et je les félicite pour les efforts consentis. C’est pourquoi dans mon discours, j’avais appelé les Gabonais présents lors de ces assises de s’approprier le Congres car je savais que c’est l’idée de tous les Gabonais qui luttes pour une alternance politique et le changement au Gabon.

Pour organiser un Congrès de la Diaspora Gabonaise ou tout autre événement, il faut de l’argent, nerf de la guerre. Dites-nous, qui a financé les voyages, les billets d’avions et les hôtels pour tout ce monde ?

Mr Célestin Ella Ollomo : N’ayant aucune preuve, je ne peux me permettre de citer un nom. Je pense qu’il y a eux des mécènes, ce qui est normal pour l’organisation d’un tel événement.

Est il vrai, d’après les informations qui ont circulé, qu’un plan de renversement avait été concocté après le congrès de Paris par une certaine diaspora gabonaise de France. Il devait se produire, le 20 décembre 2014, suite à la marche organisée à Rio, le renversement du régime d’Ali Bongo et le remplacement de ce dernier par un « Conseil National de Transition », qui aurait été piloté par Mr Bruno ELLA NGUEMA, en tant que Président. Pouvez-vous, nous expliquer cela plus clairement ?

Mr Célestin Ella Ollomo : Je ne peux me prononcer sur cette question, ce dont je peux vous dire, c’est que le Rapport des conclusions sanctionnant la fin des travaux du congre existe et j’adhère au projet de ce rapport puisse que je suis vice président de la commission politique et institutionnelles.

Un dernier mot ?

Mr Célestin Ella Ollomo : Juste rappeler a certains que Célestin ELLA OLLOMO est un homme de convictions avec une probité morale irréprochable. Mon combat est la lutte pour l’instauration d’une véritable démocratie au Gabon, d’une justice pour tous, de l’amélioration des conditions de vies des Gabonais et de chasser la dictature au pouvoir. Pour y arriver nous devons être capable de constituer et proposer une alternative crédible associant les politiques, la société civile, les activistes, les Gabonais et gabonaises courageux et déterminés capables de se sacrifier pour l’avenir de nos enfants. J’organise des meetings dans les grandes villes de France pour discuter et partager mon combat avec les Gabonais.

Je vous remercie

Propos recueillis par : ANNE MARIE DWORACZEK-BENDOME
https://www.dworaczek-bendome.org/v2/celestin-ella-ollomo-pourquoi-je-suis-retire-du-dossier-lanlaire/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here