Raymond Ndong Sima dézingue Richard Attias

Raymond Ndong Sima. © D.R.
Raymond Ndong Sima. © D.R.
Dans son livre à paraître le 5 mars courant, l’ancien Premier ministre réserve quelques pages peu valorisantes au communicant franco-marocain et à ses initiatives au Gabon.

Le livre de Raymond Ndong Sima, dont la sortie est prévue pour le 5 mars courant, ne devrait pas plaire à Richard Attias. Le «bienfaiteur» du continent africain, qui se révèle bien plus proche des dirigeants que ces derniers de leurs peuples, est accusé par l’ancien Premier ministre d’être l’une des causes de la situation financière actuelle du pays. Le livre, «une bombe» dit-on, à l’image de celui de Pierre Péan en 2014, dresserait un tableau peu flatteur de la politique menée par Ali Bongo depuis son accession au pouvoir en 2009, non sans proposer une sorte de «renouveau pour le Gabon», après que son auteur se soit fait débarquer comme un malpropre de la tête du gouvernement le 27 janvier 2014. Si le Gabon est en butte à de sérieuses difficultés financières aujourd’hui, même si ses dirigeants semblent nier cette évidence, c’est parce que des personnalités proches du président de la République, à l’instar de Richard Attias, auraient pris une série d’initiatives plus budgétivores que véritablement rentables.

Dans cet ouvrage titré «Quel renouveau pour le Gabon ?» (Éditions Pierre-Guillaume de Roux), le député du canton Kyé perçoit le communicant franco-marocain comme «l’une des personnalités les plus emblématiques du «ratage» de la gouvernance d’Ali Bongo», relaie La lettre du continent (n°701). Selon Raymond Ndong Sima, dont on croyait qu’il était aux premières loges dans le processus de prise de décision, «les manifestations organisées à grand frais telles que le New York Forum Africa (…) n’ont eu, à ce jour, aucune retombée concrète». Pour lui, l’initiative portée par l’homme d’affaires qui revendique l’emploi de quelques centaines de jeunes et la signature de «plusieurs milliards d’euros d’investissement» sur le continent africain, ne serait en réalité qu’un marché de dupes. Et pourtant, en 2012 et 2013, deux éditions du rendez-vous cher à Richard Attias se sont tenues alors qu’il était encore aux affaires. «Seul le ministre du Budget connaît, au sein du gouvernement, le coût de ces manifestations dont le financement a été noyé, si tant est qu’il ait été prévu, dans la nébuleuse des vagues budgétaires étrangement acceptées par le Parlement», apprend-on.

A en croire l’ancien Premier ministre, qui semble vouloir se dédouaner, pour le NYFA de Richard Attias, Ali Bongo aurait ouvert les vannes, et laissé libre cours à l’utilisation des deniers publics. «Le mystère est si épais autour du NYFA que presque personne, à part bien sûr son organisateur, n’en connaît le coût, ni d’ailleurs la liste complète des invités», peut-on lire dans l’œuvre de Raymond Ndong Sima.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : l’impérieuse évaluation de la riposte

La 4e édition de la Journée nationale de l'évaluation (célébrée chaque 30 mai au Gabon) est passée sous silence, en raison du nouveau coronavirus....

Madeleine Berre : Le Bilan d’étape des réformes engagées

Nommée au ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail, de la Formation professionnelle, chargé du Dialogue social, le 12 janvier 2019, Madeleine...

Covid-19 : Estelle Ondo indexe la violation des libertés quant à la fermeture des églises

La prolongation de la fermeture des lieux des culte décidée par le gouvernement en raison du Covid-19 est résolument une violation des libertés, selon...

Prise en charge du ticket modérateur : Ali Bongo béni par les Gef

Effective depuis le 27 avril, la prise en charge du ticket modérateur des Gabonais économiquement faibles (Gef) est une véritable bouffée d’oxygène sanitaire. Les...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : Le Gabon en phase critique de l’épidémie

Selon le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), le pays est en phase...

Covid-19 : la vie prend-elle le pas sur les mesures barrières ?

Doit-on parler d'inconscience, d'irresponsabilité, d'insouciance ou d'imprudence des populations au moment où, un peu partout, en dépit de la nécessité de respecter les mesures...

Covid-19 : communication et sanction doivent aller de pair

Les multiples sorties auxquelles se livrent les autorités administratives jouant un rôle de premier plan dans la lutte contre la propagation du Covid-19, ressemblent...

Gabon | Investissement : Vous pourrez désormais créer votre entreprise en ligne !

Dans le cadre de l’amélioration de son climat des affaires après la perte de précieux points dans les derniers classements du rapport Doing Business,...

Total Gabon : 30 milliards de dividende payables à partir du 11 juin

Les actionnaires de Total Gabon percevront à partir du 11 juin prochain leur dividende net d’impôts au titre de l’exercice 2019 de 11 dollars...