abo_et_ibkLes présidents du Gabon Ali Bongo Ondimba et du Mali Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) ont été écoutés par la justice française dans le cadre de l’enquête sur Michel Tomi, rapporte RFI citant le site d’information Mediapart.
Selon la même source, Michel Tomi, homme d’affaires corse, qui est à la tête d’un empire financier en Afrique, a été mis en examen il y a un an pour corruption d’agents publics étrangers, faux et usage de faux.

C’est en mettant ses téléphones sur écoute que la justice a intercepté, en 2013 et 2014, de nombreuses conversations entre Michel Tomi et les deux présidents africains, affirme RFI.

Mediapart résume : « L’homme d’affaires est là pour rendre la vie plus douce aux deux présidents, en échange de pouvoir faire prospérer ses affaires. »

Pour l’instant, le Mali et le Gabon n’ont pas réagi de manière officielle, mais dans l’entourage direct du président malien, on se dit ce vendredi indigné par ces écoutes.

Jacques Jarele SIKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here