Les-membres-du-Front-a-GlassAu lendemain de son refus d’entrée au gouvernement, Jean de Dieu Moukagni Iwangou et les responsables du Front de l’opposition pour l’alternance se sont retrouvés, le dimanche 13 septembre 2015, pour une action citoyenne.

Comme il avait annoncé, après consultation des autres cadors du Front, singulièrement au terme de la déclaration de son refus d’intégrer le gouvernement Ona Ondo III, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, président du Front de l’opposition pour l’alternance et les membres de ce conglomérat de partis politiques ont tenu leur promesse en entretenant leurs militants et sympathisants sur les grandes questions de l’actualité politique nationale.

L’objectif était de «rester mobilisés» comme le souhaitait le président du Front après le camouflet infligé au régime en place à travers le refus d’intégrer le gouvernement et surtout après «la volonté sans cesse manifestée par les populations de voir le changement». Il s’agissait plus particulièrement de les entretenir sur certains objectifs parmi lesquels se «mobiliser autour de la transparence d’un processus électoral, totalement institué à l’avantage du régime en place».

Au quartier Glass donc, Jacques Adiahenot, Divungui Di Dinge, Philibert Andjembé, Zacharie Myboto, Jean Gaspard Ntoutoume Eyi, ont échangé avec la population, expliqué les tenants et les aboutissants de telle ou telle autre démarche entreprise par le groupe. On retiendra, pour l’essentiel, le satisfécit des militants et des sympathisants à l’endroit du président du Front dont les militants ont loué le courage et la détermination.

Ironisant sur son non-entrée au gouvernement, Moukagni Iwangou a déclaré : «je devais partir semer des GRAINES qui tardent à fleurir depuis 50ans». Et Jacques Adiahénot de lâcher à son tour: «On voudra minimiser votre geste, on voudra vous salir. Les Gabonais ne retiendront qu’une seule chose : vous avez dit «non» pour éviter d’être un trophée qui aurait fait pitié, votre honneur et celui du Front sont saufs».

Abordant ses visites en France et aux Etats-Unis, Moukagni Iwangou a simplement déclaré que ce Programme aux USA leur a permis d’exposer la situation politique réelle du Gabon. Il a indiqué : «seul le combat de la destitution du régime Bongo doit désormais nous unir»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here