Que ce soit pour les relations (dégradées) entre Jean Ping et Zacharie Myboto ou pour les rapports (quelque peu suspicieux) entre Moukagni Iwangou et certains autres leaders du Front de l’opposition pour l’alternance, l’ancien ministre d’Etat a été choisi pour ramener la paix et la cohésion dans les «troupes».

Se dirige-t-on vers des rapports à nouveau plus fraternels au sein du Front ? Rendus difficiles par la tournée interprovinciale lancée par l’ancien président de la Commission de l’Union africaine et, depuis peu, par le «rapprochement», sinon les contacts, qu’a eus Jean de Dieu Moukagni Iwangou avec le chef de l’Etat, ces rapports ont énormément brouillé l’image des uns et des autres. Depuis lors, il n’y a, au sein des troupes de l’opposition, que cacophonie, mésentente et, il faut le dire, suspicion.

L’on se rappelle que la tournée woleuntémoise de Jean Ping avait, lors de l’étape d’Oyem, failli connaître quelques soucis – en raison des communiqués lancés par Jean-Christophe Owono Nguéma et François Ondo Edou sur Radio Oyem et par tracts invitant les populations du chef-lieu de la province du Septentrion à ne pas se rendre aux meetings et causeries organisés par ce membre éminent du Front, au motif qu’il n’est pas membre de l’Union nationale. «Il y avait heureusement eu plus de peur que de mal, et les populations se sont plutôt rendus en grand nombre à ces rencontres», souligne un membre du Comité d’organisation de ce périple.

De même, depuis le rapprochement en pointillés et raté de Moukagni Iwangou avec la majorité, beaucoup en ont rajouté pour tenter d’amener le président en exercice du Front à avouer qu’il avait commis une faute. La photo publiée à la une du quotidien L’Union du vendredi 18 septembre dernier les ayant convaincus que Jean de Dieu Moukagni Iwangou avait fait preuve de légèreté.

En tout cas, selon des sources dignes de foi, Jacques Adiahénot a mission de réconcilier ses «frères d’armes» afin que le Front se remette de ces différends, de ces conflits, qui ternissent son image auprès de l’opinion. L’ancien ministre d’Etat que la rumeur dit pourtant être en bisbille avec Jean Ping, devrait commencer par rencontrer le président de l’Union nationale cette semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here