Electoralisme ou Fondamentalisme? Du nécessaire dépassement

DU NECESSAIRE DEPASSEMENT

En dépit de quelques débordements, l’alternative qui s’offre aux forces du changement, entre l’approche électoraliste et l’approche fondamentaliste passionne sainement les esprits. Ce qui est légitime.

Ma responsabilité est d’appeler à un nécessaire dépassement, pour éviter les lieux communs.

L’approche électoraliste appelle à la désignation urgente de notre candidat pour lui permettre toutes les marges de manœuvre. Elle se fonde sur la pratique éprouvée en occident, qui donne à constater que les candidats en lice lancent leur campagne un an avant les élections, pour se donner le temps de lever les fonds, et de parcourir le pays. Pour les tenants de cette thèse, le Peuple mobilisé descendra dans la rue, reprendre sa victoire si celle-ci venait à lui être arrachée en 2016.

L’approche fondamentaliste se prévaut de l’expérience du passé, qui montre que l’opposition a toujours remporté l’élection présidentielle dans les urnes, mais n’a jamais pris le pouvoir, faute de transparence garantissant le triomphe de la vérité des scrutins. Sur le mérite de cette observation, qui enseigne, d’une part, que la faiblesse de l’opposition n’est pas dans la faiblesse des moyens, d’autre part, que le modèle occidental qui a fondamentalement fait le deuil de la manipulation des scrutins permet toutes les anticipations, l’approche fondamentaliste invite à nous investir d’abord dans le combat de la transparence, qui sera rude, mais dont le succès nous ouvrira les portes de la victoire finale, faisant ainsi aboutir le combat de nos illustres devanciers.

Dans un débat où les arguments des uns valent parfaitement ceux des autres, il est de ma responsabilité d’appeler au nécessaire dépassement, autour de deux préoccupations.

La première préoccupation est le temps politique. Comme pour les saisons, le temps politique comporte ses moments, qui viennent, qui règnent et qui passent. Evoquées tardivement, les réalités d’un moment deviennent inaudibles, après ce moment. Non soulevé maintenant, avant toutes choses, le débat de la transparence qui est recevable aujourd’hui deviendra l’alibi de la transparence, qu’aucun partenaire ne prendra au sérieux demain.

La deuxième préoccupation est l’unité dans l’action. Pour ne pas disperser nos forces, et dérouter nos troupes, nous avons besoin de nous investir dans une même action, et donc d’adopter un seul message.

POST SCRIPTUM

En première analyse, le bon sens que nous avons tous en partage, incline à combiner l’approche électoraliste qui nous permet d’avoir déjà notre candidat qui pourra se préparer en toute quiétude, et l’approche fondamentaliste qui conduira tous les autres membres du FRONT à mener le combat de notre vie, face à un système qui menace par la baïonnette et montre qu’il ne partira visiblement que par la force des baïonnettes.

Sauf que.

La désignation de notre candidat unique, qui doit clore le débat des porteurs d’ambition, peut se trouver contrarié, en cas de succès du combat de la transparence.

Portant sur la restauration du vote à deux tours, le combat de la transparence pourrait sonner le glas et rendre sans objet le débat sur le choix du candidat unique. Et pour cause. Bien observé, l’environnement du scrutin à deux tours ne donne pas beaucoup d’exemples de victoires au premier tour dans ce système. Bien compris, le second tour joue au bénéfice du candidat disposant d’une réserve électorale, laquelle réserve est constituée par les scores engrangés par les candidats de la même sensibilité politique, et qui font l’objet d’un report.

De ce qui précède, il suit que la désignation d’un candidat unique dans un vote à deux tours peut constituer un choix suicidaire, qui priverait notre champion d’une réserve électorale salutaire pour notre triomphe commun.

Si l’on doit comprendre la clairvoyance de l’approche électoraliste, qui montre qu’il est urgent d’y aller dès maintenant, l’on doit tout autant concéder tout son mérite à l’approche fondamentaliste, qui conseille qu’il est parfois urgent d’attendre.

Pour être utile aux sages, à l’heure des choix, je pense qu’il est de ma responsabilité de vous fournir tous les éléments utiles à la décision pertinente.

ADDENA

A Orneca, à Djyanty, pour la clarté du débat.

En évoquant le vote à deux tours, j’ai simplement extirpé un point parmi tant d’autres de la position du FRONT sur les questions de transparence. Contenues dans l’AGENDA CADRE, qui a été déposé devant l’ONU et communiqué à toutes les chancelleries, à l’Union africaine et à l’OIF, ce combat pose un questionnement global qui ne fait l’économie d’aucun débat, et en particulier, qui évoque en premier, la situation administrative du Chef de l’Exécutif.

Le débat actuel tient dans l’ordonnancement des approches. La Charte pose l’approche fondamentaliste d’abord, lorsque certains de nos membres ont ouvert l’approche électoraliste.

Maintenant je laisse le débat se faire. Patriotiquement.

Je m’appelle MOUKAGNI-IWANGOU.
Je suis né à MOUILA.
Je réside dans la Commune d’AKANDA.
Je suis prêt à répondre de l’ensemble de mes actes.

Jean De Dieu Moukagni Iwangou
Président, Union du Peuple Gabonais

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...

Suivez-nous!

1,548FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...