À la 6è année du mandat en cours : Appel à un examen de conscience

De nombreux observateurs estiment que la célébration des six ans de magistrature suprême d’Ali Bongo devrait être l’occasion de jeter un regard froid et lucide sur la réalité, afin que la politique y apporte enfin des réponses.

Désigné vainqueur de la présidentielle anticipée d’août 2009, Ali Bongo n’a jamais vraiment eu de répit depuis. De réformes chahutées en propositions contestées, de frondes sociales en contestations politiques, de revendications économiques en récriminations juridiques, il tient la maison Gabon autant qu’il peut, souvent avec l’appui des forces de défense et sécurité et, dans une certaine mesure, de l’appareil judiciaire. Pour la célébration des six ans de son investiture, la journée du 17 octobre a été retenue.

En attendant, le petit peuple se pose moult questions quant à son quotidien et son devenir. «On va aller célébrer les six ans, oui, mais il y a des questions auxquelles il faudra bien répondre», lance un étudiant. «Il y a trop de promesses non tenues», assène-t-il. «C’est vrai que les promesses n’engagent que ceux qui y croient», poursuit-il, relevant : «Les Gabonais ne sont plus sereins. Ils se regardent en chien de faïence. On a l’impression qu’on s’espionne comme à l’ancien temps (allusion aux pratiques autrefois en cours sous le parti unique)».

Comme cet étudiant, de nombreux Gabonais souhaitent que ces manifestations soient une occasion pour le président de la République de faire son bilan et d’éclairer l’opinion sur les querelles au sein du Parti démocratique gabonais (PDG) voire plus largement de l’ambiance au sein de la classe politique et même de son idée du vivre ensemble. Certains attendent qu’il donne enfin un sens politique et une explication aux nombreuses démissions enregistrées dans ses rangs, au lieu de se contenter de dénoncer des «non-événements». D’autres se demandent s’il ne doit pas avoir le courage et la lucidité politiques de reconnaître qu’il y a bel et bien une «crise politique et de gouvernance» que seule une «conférence nationale souveraine» ou un dialogue national inclusif peut résoudre. Les plus lucides affirment qu’Ali Bongo restera droit dans ses bottes, qu’il reprendra, à coup sûr, l’antienne de la mise en œuvre du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE). Seulement, les Gabonais sont toujours en attente des résultats de cette politique. Ils attendent des explications sur la dégradation du climat social et surtout du vivre ensemble. A une dizaine de mois de la prochaine présidentielle, il est certainement temps que les discours s’efforcent de refléter la réalité et que la politique essaie d’y apporter des réponses.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...

Suivez-nous!

1,549FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...