Au cours d’une rencontre qui a mobilisé plus de 6000 étudiants, vendredi 16 octobre 2015, dans le nouvel amphithéâtre de l’Université Omar Bongo (UOB), le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé un train de mesures dont principalement la signature d’un pacte de responsabilité pour l’emploi des jeunes.

Dans la foulée de la commémoration du 6ème anniversaire de son accession à la magistrature suprême le 16 octobre 2009, le Président Ali Bongo Ondimba s’est rendu vendredi dernier en milieu d’après-midi à l’UOB pour communier avec les étudiants de ce temple du savoir sur les questions de l’employabilité des jeunes, devenue depuis lors un challenge pour le gouvernement depuis les derniers statistiques en la matière qui démontrent que le chômage frappe les jeunes de 25 à 29 ans, soit 20% de la population gabonaise, un fléau qu’il a rapproché au changement climatique, un autre phénomène qui détruit la planète.

« Je ne suis pas venu vous faire mille promesses. Je suis tout simplement venu vous proposer la mise en place d’un pacte de responsabilité pour l’emploi », a annoncé le Chef de l’Etat vivement acclamé par les étudiants. Evidemment, Ali Bongo Ondimba a indiqué qu’il va falloir commencer par l’essentiel, c’est-à-dire ouvrir préalablement un dialogue constructif devant permettre aux structures de formation universitaire et professionnelle de proposer des filières de formation adaptées aux besoins réels des employeurs publics et privés.

« En venant ici en ce jour symbolique ( jour anniversaire de sa prestation de serment il ya six ans, ndlr), j’ai voulu réaffirmer ma pleine confiance à la jeunesse gabonaise dans toutes ses composantes », a-t-il avisé en disant croire fermement en l’université gabonaise, allusion faite aux grèves récurrentes qui bloquent les activités académiques sur fonds d’instrumentalisation des politiques.

« L’UOB qui gagne, ce n’est pas l’UOB qui casse, ne laissez pas une poignée de perdants vous dicter leur loi », a alerté le Président de la République qui a promis s’investir pleinement à l’avenir pour sortir le milieu universitaire des offres de la médiocrité, la médisance et la barbarie.

En sa qualité de Recteur de l’Université Omar Bongo, le Professeur Marc Louis Ropivia est intervenu avant le chef de l’Etat en avançant ceci : « L’UOB, demeure une université prestigieuse de part les cohortes annuelles de ses diplômés qui continuent de remplir abondamment et efficacement les multiples compartiments de l’appareil politico administratif de l’Etat ».

A l’arrivée, cette visite du Président de la République à l’UOB lui a permis de s’imprégner des différents points figurant dans le cahier des charges des étudiants, lesquels ont été énumérés dans un discours par le Président de la Mutuelle des étudiants de l’Université, Ange Gaël Makaya, dont la réfection de toutes les universités et grandes écoles publiques, la mise en place des bibliothèques spécialisées et des espaces multimédias, des laboratoires de langues, la construction des pavillons pour les écoles, la clôture de l’enceinte de UOB afin de l’épargner de nombreux actes de vandalisme dont elle est souvent victime en période de grève, l’accès à internet, l’adéquation formation emploi.

En outre, il a rappelé que la jeunesse qu’il représente a besoin d’être écoutée et surtout encore consultée avant chaque prise de décision qui s’inscrit dans le cadre du développement harmonieux du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here