Révision du fichier électoral : Dialogue de sourds entre l’opposition et le gouvernement

Alors qu’on s’attendait à un accord entre les deux parties sur la question de la participation à l’opération de révision du fichier électoral, la rencontre du ministère de l’Intérieur et de l’opposition, ce 20 octobre, n’a abouti que sur la prise d’un autre rendez-vous.

Neuf des dix points de revendication amenés par les partis de l’opposition bloquent jusqu’à présent le lancement de l’opération d’enrôlement des populations visant le toilettage du fichier électoral actuel. Au terme d’une première rencontre il y a quelques semaines, les deux parties s’étaient donné rendez-vous, afin que l’opposition puisse soumettre au ministre de l’Intérieur ses propositions sur ladite opération. Mais, cette deuxième réunion, tenue le mardi 20 octobre courant, s’est achevée sur un relatif échec. C’est en tout cas ce qu’exprimaient les visages des uns et des autres, après quatre heures d’une intense discussion. Alors que certains opposants accusaient Pacôme Moubelet Boubeya et son délégué, Guy Maixent Mamiaka, de «camper sur leur position», refusant d’accéder à leurs différentes revendications, la partie accusée quant à elle laissait entendre que l’objet de la réunion n’était pas de répondre immédiatement aux revendications des uns et des autres mais de prendre connaissance desdites revendications.

Pour le ministre de l’Intérieur, il s’est agi en réalité d’«une demande d’audience formulée par certains partis de l’opposition», alors qu’elle-même est divisée sur la question. Il s’agissait donc de «voir les contours de leur participation» au processus de révision du fichier électoral, tout en leur donnant la position du gouvernement sur ce sujet. «Nous avons écrit une lettre au ministre, nous l’avons accompagnée de commentaires et nous avons dit au ministre que nous attendons des réponses précises sur des points précis ; des points consensuels obtenus à la suite de la mise en place de la commission ad hoc sur la question de la biométrie», a fait savoir Pierre Claver Maganga Moussavou, a indiqué être dans l’attente de la réaction du ministre dans quelques jours, non sans émettre le vœu d’une rencontre avec l’opérateur français Gemalto, qui aurait reconnu plusieurs erreurs dans la conception du fichier électoral actuel.

Au titre des points de revendications à solutionner avant leur participation à la révision du fichier électoral, les partis de l’opposition énoncent, entre autres, l’«élaboration d’un plan média associant l’opérateur technique Gemalto et les partis politiques, et visant à expliquer les mécanismes de fonctionnement de la biométrie», l’«implication des partis politiques dans toutes les étapes, notamment dans le suivi de la traçabilité des mises à jour du système informatique», l’«usage de la carte nationale comme pièce référence dans toutes les opérations électorales, suivi de l’original ou de la photocopie légalisée de l’acte de naissance ou du jugement supplétif», la «dotation de moyens supplémentaires au ministère de l’Intérieur pour relancer les campagnes pérennes d’établissement des cartes nationales d’identité à l’ensemble des Gabonais» et l’«organisation d’audiences foraine dans les zones rurales pour permettre à tous les Gabonais de se faire progressivement établir des cartes nationale d’identité». Or, a regretté Pierre Claver Magaganga Moussavou, «à ce jour, un seul point sur les dix a été acté, et a fait l’objet d’un texte réglementaire ou législatif : le passeport qui figure parmi les documents exigibles pour le vote». Rendez-vous est donc pris pour la prochaine rencontre avec Pacôme Moubelet-Boubeya.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...

Suivez-nous!

1,548FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...