A la 6è année du mandat en cours : L’éducation, comme un regain d’orgueil

Contrairement aux années précédentes, l’année scolaire en cours a démarré sans tension, parce que gouvernement dit avoir pris la pleine mesure de l’importance d’un climat apaisé dans le secteur de l’éducation.

Pour l’année scolaire 2015-2016, les cours ont bel et bien démarré, malgré les menaces de la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed). Pour le gouvernement, l’idée était de partir sur de nouvelles bases. «Cette année-ci, nous avons pris la mesure de la situation de l’école gabonaise et nous avons estimé qu’il fallait tout faire, en réunissant tous les acteurs, notamment nos partenaires sociaux que sont les syndicats et les parents d’élèves, de manière à ce que l’école reprenne ses droits, parce qu’au-delà de toute chose, il y a que l’école est un facteur de réunion de tous les Gabonais», a fait savoir le ministre de Education nationale et de l’Enseignement technique, le 3 octobre courant, sur la matinale de Radio Gabon. Pour Florentin Moussavou, qui n’a pas feint d’ignorer les revendications des enseignants et des chefs d’établissements, victimes de l’insécurité et autres manquements observés au sein de leurs écoles, il y a lieu de placer chaque acteur face à ses responsabilités et à l’intérêt commun. «L’école est cet instrument sans lequel nous ne serions pas là», a-t-il dit.

Au sujet des promesses du gouvernement, Florentin Moussavou, qui dit avoir initié un programme de visites, a estimé que la situation de l’école gabonaise est bien plus complexe qu’elle ne paraît. «Tout le monde veut voir émerger de nouvelles écoles, mais personne ne tient compte des travaux de réhabilitation, qui prennent énormément d’argent dans le budget de l’Etat chaque année. Et quand nous faisons le tour des établissements, nous constatons que chaque école, une fois réalisée et livrée, devient un problème en termes d’entretien, parce que chaque année il faut recommencer quasiment les mêmes travaux de réhabilitation», a-t-il laissé entendre, ajoutant : «Ce que les gens ne prennent pas également en compte c’est que, de manière régulière et suivant un processus planifié, dans tous les établissements, il y a une salle de classe qui s’ajoute et il y a des logements d’enseignants qui sont construits». Si cette affirmation laisse peu crédule, au regard des réalités vécues par les chefs d’établissements, il n’en demeure pas moins que le gouvernement entend bâtir une nouvelle relation avec ses partenaires, en passant par l’amélioration des conditions de travail des enseignants et une plus grande implication des parents.

Dans le même temps, les nouveaux responsables du ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique disent aller en guerre contre le décrochage des élèves. L’une des stratégies : encourager les élèves à intégrer l’enseignement technique dès l’entrée en classe de 6e, alors qu’aujourd’hui, à peine 8% des effectifs suivent cette voie. «L’objectif est que nous passions à 25 ou 30% d’ici cinq à dix ans (…), d’autant que la vocation première du Gabon est d’être un pays résolument industriel», a lancé Florentin Moussavou, plutôt confiant.

Source : interview réalisée par Romuald Koumba et Kennie Kanga pour Radio Gabon

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...

Suivez-nous!

1,536FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...