L’ancien directeur général de Gabon Télécom, Thomas Souah (71 ans) est décédé lundi, à Paris (France) de suites d’une maladie, a-t-on appris mardi auprès de la famille.

Thomas Souah a dirigé l’Office des postes et télécommunications (OPT, 1972-1990). A la faveur de l’instauration du multipartisme en 1990, il est nommé par Omar Bongo Ondimba en qualité de premier ambassadeur du Gabon en Afrique du sud.

Après 7 ans passés dans ce pays, M. Souah est rappelé à Libreville pour restructurer l’OPT en proie à des difficultés. Lors de son second passage à la tête de cette entreprise publique, il réussira à créer deux entités, Gabon télécom et sa filiale Libertis, spécialisée dans la téléphonie mobile.

Thomas Souah demeurera directeur général de Gabon Télécom de 2000 à 2004. Il atterrit à la présidence du conseil d’administration jusqu’à son rachat en 2007 par Maroc télécom.

Proche parent d’Omar Bongo Ondimba, Thomas Souah bien que parti de ses fonctions était toujours au devant de la scène. Il s’effacera au lendemain de la mort d’Omar Bongo Ondimba en 2009.

Thomas Souah était finalement un homme criblé de dette. Son état de santé s’était brutalement détérioré suite au décès de son épouse en 2013, indique-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here