Une société de micro finance en « difficulté », les clients portent plainte

Les épargnants des Bâtisseurs de richesses-Société anonyme à responsabilité limitée (BR SARL), spécialisée dans la micro finance ont décidé jeudi de saisir les tribunaux, en dépit des assurances de l’entreprise de procéder au remboursement des cotisants.

Les épargnants estiment qu’ils ont été floués par BR SARL dont le patron, Yves Elysée Mapackou demeure introuvable actuellement.

« Dans l’information qui circulait dans les médias il était question qu’on commence à nous rembourser à partir de mardi dernier. Nous sommes venus, il n’y avait rien, ce matin non plus. Le pire c’est qu’il n y a personne pour nous renseigner ou donner une quelconque information sur un éventuel remboursement, aucun responsable, tout est fermé, on ne sait pas où ils sont et nous sommes toujours là en train d’attendre. », a regretté un épargnant.

Après l’annonce de la cessation des activités de la micro finance, il y a près de deux mois, les épargnants ont accepté d’attendre la date du 10 novembre, ainsi que le précisait un communiqué diffusé par les dirigeants de cette entreprise de micro finance.

Cette note indiquait en effet un début des remboursements à cette date. Ce qui, malheureusement n’a pas été le cas, d’où l’ire des épargnants et cette démarche de recourir à la justice.

Dans le même temps, les épargnants de la succursale de BR SARL de Port-Gentil, la capitale économique du pays (sud-ouest), se sont constitués en collectif pour une action en justice également.

BR SARL accordait des remboursements aux épargnants à des taux relativement élevés, dans des délais courts. Un moyen qui a connu un engouement fulgurant auprès des populations ces derniers mois.

Le patron de la structure, manifestement absent du territoire, est par ailleurs un pasteur au passé, dit-on sulfureux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...