Faustin Boukoubi secrétaire général Parti Démocratique Gabonais (PDG) Gabon

Rassurer, mais surtout convaincre, les militants de la commune du sud de Libreville du retour à la sérénité au sein du Parti démocratique gabonais (PDG). Tel a été l’objet du déplacement du secrétaire général de ce parti, le 14 novembre dernier.

Le secrétaire général du PDG a ouvert la deuxième étape de sa tournée nationale, entamée il y a quelques semaines, par une visite dans la commune d’Owendo. À moins de 10 mois de l’élection présidentielle, le climat au sein du PDG nécessitait des visites aux comités de base, déboussolés par les dysfonctionnements au sein du PDG et la vague de mesures prises pour sa redynamisation et le rétablissement de la confiance. «Les militants de l’Estuaire ont besoin d’être rassurés et de se reconnaître à travers leurs leaders», a affirmé le secrétaire provincial Guy Maingwa.

Feignant d’être convaincu de l’efficacité des mesures arrêtées par le comité permanent du bureau politique en dehors du congrès de clarification souhaité par certains membres, Faustin Boukoubi a appelé les uns et les autres à s’accepter mutuellement. «L’heure est au rassemblement, quand bien même certaines turbulences pourraient apparaître. Les différences sont des facteurs d’enrichissement, et non des raisons de fracture», a-t-il souligné, non sans assurer que ces recommandations devraient contribuer au renforcement de l’encadrement des militants, au développement des synergies et à la cohérence des actions des différentes instances.

Faustin Boukoubi a tenu à rencontrer les délégations de jeunes, de femmes et de notables, qui en ont profité pour égrainer leurs chapelets de doléances, portant essentiellement sur des problèmes tels que le chômage, l’accès à l’eau, l’électricité, la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here