Un taxi dans la ville d'Oyem, province du Woleu-Ntem

La salle de réunion du centre hospitalier régional d’Oyem abrite depuis lundi un atelier de formation des agents de santé de la région nord sur la planification familiale, a appris l’AGP mercredi.

Cet atelier qui s’achève ce mercredi, concerne 15 participants provenant du service provincial de la santé maternelle et Infantile(SMI) de la caisse nationale de sécurité sociale(CNSS) et des centres médicaux de Mitzic, Minvoul, Bitam et Medouneu.

Pour Dalia Angoué Ngomo, agent à la direction nationale de la santé maternelle et infantile, par ailleurs chef de mission, l’enquête démographique et de santé(EDSG) réalisé en 2012 a révélée un taux d’utilisation des méthodes contraceptives chez les femmes en âge de procréer à 34% .

En outre, au Gabon, nombreuses sont encore les femmes qui souhaitent prévenir une grossesse alors qu’elles-mêmes et leurs partenaires n’utilisent pas de contraception.

C’est pour cette raison que le ministère de la Santé et de la prévoyance sociale ont mis en place une direction nationale de la santé maternelle et infantile ayant pour principale mission, la réduction de la mortalité maternelle et infantile dans le pays.

Cette direction a mis en place un programme de planification familiale avec pour objectif de lutter contre la mortalité maternelle et infantile.

Selon le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) 25% des décès maternels (des femmes qui meurent avant, pendant et après l’accouchement) pourraient être évité si l’on utilisait le planning familial.

Selon toujours l’organisation onusienne, 27% de femmes gabonaises souhaiteraient adopter la planification familiale mais se heurtent au problème d’information et de personnel qualifié sur le sujet.

Huit modules ont été dispensés pendant cet atelier. Il s’agit de la reproduction à la planification familiale,(PF) conseil en PF, convention en PF, gestion en contraceptifs, contraceptif oraux, contraceptif injectables, dispositif Intra- utérin et les Implants.

Cet atelier a été organisé par la direction nationale de la santé maternelle et infantile avec l’appui technique et financier de l’OMS et l’UNFPA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here