Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a encouragé mardi tous les partenaires internationaux désireux d’accompagner dans l’organisation des élections présidentielle et législative prévue cette année, de le faire tout en respectant la souveraineté du Gabon.

Le président de la République lançait cet appel à l’occasion des vœux de nouvel an qu’il a reçus du corps diplomatique accrédité au Gabon.

« 2016 est l’année au cours de laquelle se dérouleront des élections présidentielles et législatives (…) D’ores et déjà, j’encourage tous les partenaires internationaux, qui sont disposés à le faire, à nous apporter leur concours et leur expertise pour la réussite de ces scrutins, dans le strict respect de notre souveraineté nationale », a déclaré Ali Bongo Ondimba.

Soucieuse de voir s’organiser des élections justes et transparentes, une partie de l’opposition gabonaise exige l’implication d’organismes internatinaux, dont l’Organisation des Nations unies (ONU), l’Union Européenne (UE) et l’organisation internationale de la Francophonie.

Lors de son premier séjour de travail en terre gabonaise, août 2015, le secrétaire général de l’OIF, la Canadienne Michaelle Jean avait eu des séances de travail séparées avec l’opposition, la majorité au pouvoir et les responsables des institutions constitutionnelles.

L’opposition avait à l’occasion sollicité l’intervention de l’OIF pour convaincre le pouvoir d’ouvrir un dialogue inclusif avant la présidentielle de 2016. Mme Jean avait noté une importante soif de dialogue de l’opposition qui réclame une modification de la Constitution visant, entre autres, la limitation à cinq ans du mandat présidentiel, renouvelable une fois.

Le mandat présidentiel est actuellement de sept ans renouvelable autant de fois. Le président Ali Bongo Ondimba s’était dit ouvert au dialogue à condition qu’il se tienne dans le cadre institutionnel, en l’occurrence le Conseil national de la démocratie réformé en 2015.

Le président de la République a réaffirmé face à la représentation diplomatique qu’il mettra tout en œuvre pour le bon déroulement des élections dans la paix et le respect des règles démocratiques.

« Comme je l’ai dit, lors de mon adresse à la Nation il y a quelques jours, j’entends que ces scrutins se déroulent dans les délais constitutionnels, en conformité avec les lois et règlements de la République, dans la liberté et la transparence. Je veillerai personnellement à ce que chaque Gabonaise et chaque Gabonais accomplisse son devoir civique en toute quiétude. Rien, je dis bien, rien ne saurait remettre en cause la paix et la sécurité de mes compatriotes lors de ces échéances », a-t-il rassuré.

Invitant les partenaires internationaux à accompagner le Gabon dans sa démarche de diversification de l’économie et de transformation locale de ses matières premières en vue de l’amélioration continue de l’environnement des affaires, le président gabonais a souhaité que l’année 2016 ouvre de nouvelles perspectives de coopération et de partenariats pour son pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here