Le groupe Olam Gabon, filiale du groupe Singapourien Olam International, spécialisé dans les cultures du hévéa et du palmier à huile a entrepris plusieurs depuis mardi dernier des actions en faveur des populations vivant proche de leurs plantations dans la province du Woleu-Ntem (nord).

« Nous avons signé un contrat social avec les populations, dans lequel nous avons le droit de mener un certains nombres d’activités, mais également les populations doivent bénéficier d’un certaines nombres d’avantages », a déclaré Olivier Smeth le directeur des plantations de la société Olam Gabon.

Olam Gabon dans sa politique sociale en direction des villages jouxtant ses plantations a construit des dispensaires, des écoles notamment dans la province du Woleu-Ntem où elle cultive l’hévéaculture.

Cette entreprise a électrifié le village Azombe et celui d’Akok, mais l’électricité dans ce village est hors d’usage, faute d’entretien, indique-t-on.

Plusieurs autres villages ont bénéficié e cet élan de solidarité de la part de cette entreprise, notamment le village Boutengasse qui a été doté d’une nouvelle école primaire de 4 salles de classes, un bureau, et deux logements pour les enseignants. Le coût de l’investissement s’élève à 43 millions de FCFA.

Olam Gabon a également construit le pont baptisé « Pascale » d’une longueur de 120m et d’une largeur de m, reliant les villes de Bitam et de Minvoul. Un ouvrage qui raccourci la distance entre les deux localités.

«Nous leurs apportons également un appui dans le cadre des activités génératrices de revenues » a-t-il expliqué M. Smeth.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here