L’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) et opposant « irréductible » au président, Ali Bongo Ondimba a annoncé samedi dernier, à Libreville, au cours d’une convention qu’il sera candidat à l’élection présidentielle de cette année dont la date n’a pas encore été indiquée.

« J’accepte en tout âme et conscience ces multiples sollicitations. Aussi, j’annonce solennellement ce samedi 13 février 2016, ma ferme décision de me porter candidat à l’élection présidentielle de 2016 », a déclaré Jean Ping devant une foule venue nombreuse à l’occasion d’une convention convoqué le Front uni de l’opposition pour l’alternance (FUOPA), actuellement fractionné en deux.

L’ancien chef de la diplomatie sous Omar Bongo Ondimba, a également déclaré qu’il ne fera qu’un seul mandat afin de mettre les Gabonaises et les Gabonais, à l’abri de la peur et du besoin.

L’ancien président de la Commission de l’UA a réussi le tour de force d’obtenir la présence de certaines figures de proue de l’opposition, notamment , Jules Aristides Ogoulinguendé du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ), Me Louis Gaston Mayila de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), Benoît Mouity Nzamba, du Parti gabonais pour le progrès (PGP), ainsi des personnalités politiques, notamment, Pierre Amoughé Mba, Vincent Essono Mengué (maire de la ville d’Oyem), Vincent Moulengui Boukousso.

Jean Ping est le premier gros poisson à se déclarer candidat pour briguer le fauteuil présidentiel tant convoité.

Toutefois, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba n’a pas encore fait acte de candidature, mais ses partisans appellent déjà à sa candidature au cours de leurs manifestations politiques.

La manifestation de Jean Ping a coïncidé avec la célébration du 6ème anniversaire de l’Union nationale (UN), le principal parti de l’opposition né au lendemain de l’élection présidentielle anticipée d’août 2009. Un anniversaire qui n’a réunis grand monde au siège du parti à l’ancienne SOBRAGA dans le 2ème arrondissement de Libreville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here