Grogne politique et sociale au Gabon

Les Gabonais seront aux urnes le 27 août prochain. L’opposition conteste toujours la candidature du président sortant Ali Bongo. Dans ce contexte, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies est à Libreville.

Jeffrey Feltmann doit rencontrer les différentes autorités du pays ainsi que les acteurs de la vie socio politique au Gabon. Le Gabon est en ébullition, l’opposition dénonce toujours la candidature du président sortant, Ali Bongo, qu’elle qualifie d’anticonstitutionnelle. À cela, s’ajoute depuis un certain temps une grogne sociale alimentée essentiellement par la cherté de la vie et la pauvreté.

« Lorsque qu’Ali Bongo est arrivé au pouvoir, le Gabon avait une dette de mille milliards de Francs CFA, explique le politologue gabonais, Jean Delors Biyogue Bi Ntougou. Cinq ans après, le Gabon se retrouve avec une dette de 3.300 milliards de Francs CFA. Le chômage touche entre-temps 35% de la population active, la pauvreté continue d’augmenter. Je pense que si le bilan avait été positif, les populations auraient fermé les yeux sur cette question. »

La crédibilité du scrutin contestée

Le Gabon est un petit pays d’environ un million d’habitants avec une forte proportion de populations étrangères, attirées par le boom pétrolier des années 1990. Mais la production pétrolière a fortement diminué. Entre protestation de l’opposition et la grogne sociale, le processus électoral est en marche vaille que vaille, le lancement de la campagne présidentielle est annoncé dans trois semaines.

Mais certains ne font pas confiance en l’organe en charge d’organiser ce scrutin. C’est le cas de Blanche Abégué, la présidente du comité d’organisation du Forum des indignés du Gabon: « Aucune institution au Gabon n’est crédible. La confiance est rompue avec les Gabonais. Si l’élection doit se tenir le 27 août, il faut qu’une institution internationale impartiale prenne en charge l’organisation de ces élections. »

Quatorze candidatures ont été retenues pour l’élection présidentielle par la commission électorale nationale autonome. Un scrutin à un tour, ce qui peut expliquer cette hargne de l’opposition.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie le samedi 6 juin

Selon Africa CDC, le Centre africain de prévention des contrôles des maladies, le continent recensait ce samedi 177 953 cas de Covid-19 et 4...

Covid-19 : l’hydroxychloroquine n’a « aucun effet bénéfique » sur les patients hospitalisés, selon l’essai Recovery

Les chercheurs en chef de l’essai britannique ont annoncé cesser le recrutement des participants à ce volet de l’étude. Les résultats préliminaires du plus grand...

L’hydroxychloroquine est «inutile» contre le Coronavirus, selon un essai clinique majeur

«Ce n'est pas un traitement contre le COVID. Cela ne marche pas», estime Martin Landray, professeur à l'Université d'Oxford et codirecteur de l'étude RECOVERY. Une...

Etats-Unis : Joe Biden sera officiellement le candidat démocrate à la présidentielle

Joe Biden a annoncé vendredi qu’il disposait de suffisamment de délégués pour sa nomination comme candidat des démocrates afin d’affronter Donald Trump lors de...

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Pétrole : l’OPEP et la Russie prolongent d’un mois leurs baisses de production historiques

Les pays exportateurs de pétrole tentent de soutenir la hausse des prix, qui ont connu un niveau historiquement bas pendant la crise sanitaire. Voilà une...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Gabon / Côte d’Ivoire : Les raisons de la nouvelle virginité de Laure Gondjout

L’ancienne médiatrice de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été naturalisée Ivoirienne par Alassane Ouattara, le 28 février 2020. Son fils, Talyane Chalobah...

Gabon: la Haute Cour invalide la suppression du CGC, du BCPSGE, de l’ANPAC et d’autres établissements publics

Marie Madeleine Mborantsuo lors de la rentrée solenelle de la Cour constitutionnelle le 15 janvier 2020 © D.R. C’est par cette phrase sans équivoque que...

Handball féminin gabonais : dans la pénombre

La situation du handball féminin au Gabon désole plus d'une personne. Jadis classé parmi les grandes nations africaines, son niveau a bien régressé, contrairement...

Moyen-Ogooué : 3e province la plus touchée après l’Estuaire et le Haut-Ogooué

Les cas de Covid-19 au Gabon se multiplient de plus en plus, depuis l'apparition de cette maladie, le 12 mars dernier dans notre pays. Chaque...

Il y a désormais 3 101 cas positifs au Covid-19 au Gabon

Ce vendredi, le Gabon a franchi la barre de 3 000 cas positifs au Covid-19 d’après les statistiques publiées par le porte-parole du Comité...