Le gouvernement gabonais rassure l’opinion nationale et internationale qu’il n’y aura pas de coupure de l’internet le jour du vote de l’élection présidentielle.

C’était une rumeur devenue nationale. Le gouvernement a apporté les éclairages nécessaires. Internet va bien fonctionner le samedi 27 août 2016, jour de l’élection présidentielle au Gabon.

Le ministre de l’Intérieur a donné les assurances aux délégations de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de l’Union Européenne (UE) de l’Union Africaine (UA) et de la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Pacôme Moubelet-Boubeya a été formel avec les observateurs internationaux. « Nous avons tous besoin de cet outil et nous n’avons absolument rien à cacher. L’information doit circuler, les réseaux sociaux seront accessibles ».

La responsable de la mission d’observateurs de l ’Union Européenne, la Bulgare, Mariya Gabriel a insisté pour que le gouvernement gabonais garantisse l’accès à l’information avant, pendant et après le scrutin ainsi que par internet et les réseaux sociaux.

A travers les réseaux sociaux, plusieurs gabonais se demandent si c’est seulement le jour du vote qui sera concerné par cette supposée suspension de l’internet. Qu’en sera-t-il des jours après le scrutin ?

Cette sortie du ministre de l’Intérieur sur la fourniture de l’internet était importante au moment où une rumeur persistante annonçait la coupure d’internet comme lors des dernières élections présidentielles au Congo Brazzaville et au Tchad.

Pour rappel, c’est le 25 juillet dernier que le gouvernement gabonais et l’Union Européenne ont signé un accord pour que la mission européenne envoie des observateurs au Gabon pour le scrutin présidentiel de ce samedi.

YAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here