Où qu’ils soient dans le monde, les Gabonais pourront suivre le scrutin via leur smartphone, grâce à REGAB (“Regardez les élections au Gabon”).

PAR JOSÉPHINE JOHNSON

Dénommé Regab, cette application permettra au public de consulter en temps réel toutes les informations relatives aux résultats du scrutin du 27 août 2016.

Beaucoup au Gabon redoutent des fraudes pour ce quatrième scrutin présidentiel, en plus des troubles à l’annonce des résultats. Car en 2009, la victoire d’Ali Bongo avait été contestée par l’opposition, provoquant des violences avec plusieurs morts, des pillages et surtout l’incendie du consulat de France dans la capitale économique Port-Gentil…

La technologie au service du vote

Pour éviter le maximum de contestation, une application a été lancée pour surveiller au plus près les tendances du vote. Pierre Desthin Soghe ingénieur informatique et spécialiste du développement mobile est le Concepteur de l’application RÉ.GAB pour “Regardez les élections au Gabon”, disponible sur smartphone. L’initiative se veut “une contribution citoyenne réalisée avec la collaboration” d’un groupe Facebook qui compte 2.574 membres, selon son créateur Pierre-Desthin Soghe, qui vit au Québec.

L’application a pour vocation de donner dès la fermeture des bureaux, le 27 août au soir, “la tendance des votes en temps réel” grâce aux résultats transmis “par les QG ou représentants des candidats sur la base des procès-verbaux certifiés en leur possession”, explique Soghe à la presse, lors du lancement de l’application, mi-août. Le dépouillement du scrutin et la proclamation officielle des résultats peuvent en effet prendre deux ou trois jours, explique-t-il. Mais grâce à l’application ”regardez les élections au Gabon” (R.E.G.A.B), les utilisateurs seront en mesure d’obtenir des informations en temps réel, de l’ouverture à la fermeture des bureaux de vote, et même jusqu’à la publication des résultats.

La société civile s’est déjà emparée de l’outil “cette application va nous servir au niveau de la société civile à documenter la fraude s’il y en a. Mais surtout à responsabiliser les jeunes qu’on va envoyer sur le terrain recueillir les informations, les résultats”, a déclaré Blanche Simonny Abéghé du mouvement «Ça suffit comme ça» à la chaîne d’information Africanews.

Téléchargeable gratuitement à partir d’un téléphone portable de systèmeAndroïd, IPhone ou Windows, «R.E.GAB» permettra aux états-majors des candidats de publier facilement et rapidement les procès-verbaux en leur possession. Les données seront mises en ligne sous forme de graphiques avec le pourcentage de chaque score. Notons, que «R.E.GAB» est utilisable même sans internet, selon son concepteur.

La Commission électorale obligé de suivre

Le R.E.G.A.B n’aura aucun lien avec la Commission électorale du pays. Les informations proviendront directement des bureaux de vote et des centres de dépouillements. Se voulant rassurant, le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghe Ella a promis de livrer les résultats de l’élection présidentielle gabonaise, 72 heures après le scrutin.

“Pour l’élection présidentielle de cette année, la commission électorale s’est assigné un objectif ambitieux qui est de pouvoir publier les résultats au plus tard dans les 72 heures suivants le jour du scrutin”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. M. Aboghe Ella a rappelé que la loi ne fixait aucun délai pour la publication des résultats officiels d’un scrutin. “Néanmoins, nous observons des délais que nous pouvons considérer comme raisonnables : quatre à cinq jours”, a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here