Vue de Kinshasa, capitale de la RDC.

En RDC, le signal de la radio onusienne Radio Okapi est brouillé. La FM de RFI, elle, est coupée depuis la nuit dernière dans la capitale congolaise et à Lubumbashi. Les autorités congolaises n’ont fourni aucune explication à ces perturbations. Un rassemblement de l’UDPS qui devait se tenir dans la matinée contre le président Kabila et sa volonté supposée de s’accrocher au pouvoir a été interdit par les autorités.

Le signal de RFI est toujours coupé à Kinshasa et à Lubumbashi, tandis que celui de Radio Okapi est brouillé dans la capitale congolaise. « Nous ne savons pas d’où cela vient », a déclaré le porte-parole de la Mission de l’ONU au Congo Charles Bambara.

« Nous trouvons dommage qu’une radio comme Radio Okapi, qui est au service du peuple congolais, soit brouillée. (…) Et nous déplorons aussi le fait que le signal de Radio France Internationale, qui émet sur Kinshasa, ait également été coupé », a-t-il déclaré, précisant ne pas savoir d’où cela vient.
Charles Bambara

Une situation d’autant plus dommageable, dit Charles Bambara, que le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Maman Sambo Sidikou a indiqué vendredi 4 novembre que tous les acteurs politiques en RDC devaient respecter les lois de la République qui garantissent les libertés de manifestation et de réunion, et les libertés d’expression. « Ce sont là les conditions indispensables pour une démocratie », a encore affirmé Charles Bambara. « Nous espérons que, à la fois pour RFI et Radio Okapi, le signal sera rétabli dans les heures qui viennent », a conclu le porte-parole de la Monusco.

La direction de RFI regrette, elle aussi, la coupure du signal à Kinshasa et Lubumbashi et demande son rétablissement dans les plus brefs délais.

Cette double coupure intervient alors qu’un rassemblement de l’opposition congolaise était prévu ce samedi. Mais les forces de l’ordre sont restées présentes en nombre autour de la résidence d’Etienne Tshisekedi, le patron de l’UDPS, où des sympathisants du vieil opposant ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène, et sur l’esplanade Triomphale où se tenir le rassemblement. Des footballeurs en tenue étaient d’ailleurs présents aux côtés des forces de l’ordre sur cette esplanade, la police affirmant qu’un tournoi de foot y était prévu de longue date.

La police déclare avoir procédé à deux arrestations. L’UDPS, qui avait appelé à cette manifestation pour réclamer le départ du président Kabila à la fin de son mandat, fait état de son côté d’un blessé et de plusieurs arrestations. « Ce déploiement des forces de l’ordre est le signe de la peur du régime et de la volonté d’un passage en force », affirme le secrétaire général de ce parti.

A l’attention des auditeurs : le signal de RFI est coupé sur 105 FM, fréquence de Kinshasa, mais continue d’émettre sur 93.2 FM, la fréquence de Brazzaville. Toutes les fréquences en ondes courtes sont à retrouver sur ce lien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here